Collège Aragon : parents et enseignants dénoncent la vétusté des locaux

Les parents d’élèves, le personnel et les enseignants du collège Aragon sont en colère. Ce vendredi 21 février, à midi, ils organisaient une visite guidée de leur établissement pour dénoncer la vétusté des locaux.

Depuis sa construction en 1974, cet établissement n’a bénéficié d’aucune rénovation. La Métropole, compétente en la matière, a récemment annoncé qu’une réhabilitation lourde serait engagée lors du prochain mandat, mais les enseignants et les parents d’élèves exigent des engagements. Ils organisaient ce vendredi midi une visite revendicative du collège. « Nous n’avons à ce jour aucune nouvelle concrète de la part de la Métropole, assure la présidente des parents d’élèves FCPE. Aucune étude n’a été faite. Dans le meilleur des cas, on peut penser que la réfection sera effective en 2024. Travailler et étudier encore quatre ans dans ces conditions est totalement inadmissible. On ne s’explique pas pourquoi tous les autres collèges de Vénissieux ont été rénovés et pas le nôtre. »

Les élèves d’Aragon ne sont pas des collégiens de seconde zone, s’indigne une maman : « Qui aurait envie de travailler dans cette salle de technologie très vétuste ou dans ces serres dont la porte a été refaite mais pas les fenêtres ? » Les professeurs de gym ne sont pas en reste : « Nous pratiquons le tennis de table dans le hall. Nous utilisons habituellement le gymnase Ostermayer. Mais quand il n’y a plus de disponibilité nous allons jusqu’à Alain-Colas à côté de Michelet , il nous faut 20 minutes à pied. »

Au fil de la visite, la liste des griefs s’allonge : absence d’accès pour les personnes à mobilité réduite, présence d’amiante dans les murs, salle de musique non insonorisée, etc. « Et surtout pas de préau, si bien que lorsqu’il pleut les 500 ados s’entassent dans le hall », lâche une enseignante, dépitée. Certes de petits travaux d’urgence ont été faits, souligne une prof de Français, « mais ce n’est pas ce que nous voulons, nous nous battons pour la rénovation de notre établissement le plus rapidement possible ».

On comprend d’autant mieux les exigences des enseignants quand on sait que trois classes supplémentaires doivent ouvrir à la rentrée prochaine, alors que le collège est déjà saturé.

Les parents d’élèves ont saisi l’opportunité de cette visite revend  pour exprimer leur mécontentement face au non-remplacement de deux enseignants depuis plus de six semaines : en technologie et en histoire-géo en classe de 4e et de 3e. « Nous avons pris contact avec le rectorat, mais nous n’avons à ce jour aucune réponse. Comment peut-on laisser des élèves sans enseignants aussi longtemps alors qu’en fin de 3e il y a l’examen du brevet ? »

 

Une pensée sur “Collège Aragon : parents et enseignants dénoncent la vétusté des locaux

  • 23 février 2020 à 7 h 34 min
    Permalink

    Une honte tant pour la métropole que pour le rectorat! les collégiens d’Aragon devraient avoir droit à la même qualité d’équipements scolaires que ceux de Lyon ou de Caluire. On s’étonne que les jeunes se rebellent, arrêtent leur scolarité : mais rien d’étonnant avec des conditions d’enseignement aussi minables. Les enseignants ne peuvent pas travailler correctement. La Métropole annonce une rénovation effective en 2024 (selon la FCPE) et le rectorat ne remplace pas des profs absents depuis 6 mois…. le ministre parle de l’éducation nationale comme d’une priorité on peut toujours y croire! comme dit Ruffin « ils nous feraient tous croire que les loups sont devenus végétariens… ». Comme toujours se sont les villes populaires qui trinquent. Nos élus métropolitains auront du pain sur la planche pour l’avenir des collégiens de Vénissieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *