« Le gouvernement ne prend pas la mesure de la gravité de la situation »

Malgré une situation sanitaire encore pleine d’incertitudes, les expulsions locatives redeviennent possibles à compter du 1er juin. Le maire de Vénissieux, Michèle Picard, a pris de nouveaux arrêtés d’interdiction sur le territoire de la commune. Pour l’édile, il s’agit avant tout de « protéger les populations, dans une période déjà économiquement et socialement difficile ».

Lire la suite