Pôle emploi pousse les recruteurs vers les nouvelles technologies

capture

Pôle emploi a, depuis le début de l’année, totalement dématérialisé son accueil et sa gestion des chômeurs. Et depuis plusieurs mois, l’établissement public incite les recruteurs à se tourner vers les nouvelles technologies.

Le 29 novembre dernier, l’agence de Vénissieux s’était associée à celles de Saint-Fons, Bron et Saint-Priest, pour inviter une quarantaine d’entreprises à découvrir les possibilités offertes par le site pole-emploi.fr. « Nous disposons désormais de tout un ensemble de services en ligne, que nous présentons aux entreprises, explique Thierry Perello, responsable d’équipe à Vénissieux. La clef d’entrée, c’est le dépôt d’offres et la recherche de profils. Mais les recruteurs disposent de bien d’autres outils, comme les simulateurs d’aide à l’embauche, le simulateur de charges sociales, ou encore l’outil d’aide à la préparation d’entretien d’embauche. »

« Je suis venu pour m’informer, mais je suis plutôt favorable à ces outils. Le numérique, on est en plein dedans. Pour postuler aux marchés publics, tout se fait par internet, constate Aymeric Gonon, l’un des dirigeants de Sudinfo, une PME vénissiane. Les démonstrations m’ont semblé convaincantes, et je suis satisfait de voir que Pôle emploi a passé un cap. Mais même si le numérique peut nous simplifier la vie, je considère que le contact humain est primordial. »

Le son de cloche est identique chez Philippe Martinez, l’un des associés de Telecoms et réseaux, une autre entreprise installée sur la commune. « Je ne connaissais pas les possibilités offertes par l’espace personnel que l’on peut créer sur le site pole-emploi.fr, ni les fonctions pour rechercher des CV, ou encore les différents simulateurs. Je les trouve très pertinentes. Mais je tiens vraiment à conserver la relation avec mon conseiller. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *