Mouvement de la Paix : contre le dérèglement climatique

Ce 21 septembre, sur la bien nommée place de la Paix, une cinquantaine de personnes déployaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « En marche pour la paix », « Lutter pour la paix, pour le désarmement nucléaire, pour la justice sociale, contre le dérèglement climatique », « Empêchons les guerres », « S’il vous plaît, ne détruisez pas ma planète » ou, tout simplement, « Pace » qui signifie « Paix » en italien.

« Tous les 21 septembre, expliquait Arlette Cavillon, présidente du Mouvement de la Paix du Rhône, nous faisons une action dans le cadre de la Journée internationale de la Paix. Cette année, le thème choisi est celui du dérèglement climatique. L’action climatique est une action pour la paix. Nous assistons à l’augmentation des violences ethniques, à la montée des nationalismes, à l’appauvrissement ou la suppression des sols arables. Tout cela a des conséquences climatiques. »

Elle évoquait aussi « l’attribution de budgets considérables pour les armes nucléaires » et ajoutait : « Trump vient de mettre à bas un traité sur la moralisation du commerce des armes et Poutine rejette celui de la réduction des armes nucléaires. » Rappelons encore qu’en 2017, Macron déclarait que l’outil militaire était la clef de voute de la sécurité. Arlette poursuivait : « Le TIAN, traité d’interdiction des armes nucléaires ratifié par une trentaine de pays, n’est pas encore en action parce qu’il faudrait cinquante signatures. À Vénissieux, me demanderez-vous, que faire de plus ? »

Le comité local du Mouvement de la Paix ne baissant pas les bras, il a demandé, ce 21 septembre, aux Vénissians de marcher dans les rues de la commune pour la paix et le climat et de signer une pétition qui oblige le gouvernement français à ratifier le TIAN.

Membre du bureau départemental de la Ligue des Droits de l’Homme, Jean-Luc Poncet s’interrogeait : « Qu’est-ce que le climat et la paix ont en commun ? L’action de l’homme. La température va augmenter de 6 à 7° si rien n’est fait. »

Alors que 15 000 participants étaient annoncés dans les rues de Lyon pour la marche pour le climat, une cinquantaine de Vénissians ont porté leur pierre à l’édifice ce même jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *