Au CMO-V, la gym rythmique veut franchir un cap

 

La gym rythmique était en fête la semaine dernière. L’avantage d’un gala de fin d’année est de permettre d’assister en toute zénitude — pas d’obligation de résultat — à une large revue d’effectif. Et dans le même temps, il donne l’occasion aux dirigeants de dresser un bilan de l’année écoulée. Vendredi dernier, dès 18h30, le gymnase Alain-Colas ouvrait ses portes à plus de 70 gymnastes “de la rythmique” pour plus de deux heures de démonstrations, danses et enchaînements. Dans la petite salle d’entraînement attenante au gymnase, des dizaines de Vénissianes s’échauffaient en attendant leur tour.

“On peut dire que la saison a été réussie, savourait Mariana Turcitu, responsable sportif du club. On a qualifié deux équipes pour les championnats de France, l’une a terminé 5e en Nationale 4, l’autre 15e. Et un 3e ensemble n’a pu se qualifier pour ces rendez-vous nationaux en raison d’une simple chute.”

Concernant la progression du nombre de licenciées, la satisfaction est de mise. En début d’exercice, alors interrogée sur ses objectifs à court terme, Stéphanie Beuque, la présidente, espérait dépasser la barre des 75 adhérentes, voire se rapprocher des 80… “Et on a fait beaucoup mieux, notait Mariana. On a enregistré 90 inscriptions, une vingtaine de plus que l’an dernier. Et ceci grâce à l’arrivée des poussines, la relève en somme.”

Au gala, l’ambiance était rieuse, le spectacle rafraîchissant, à l’image des passages des Vénissianes de la coupe Formation sur des enchaînements en mains libres, des poussines aux cerceaux, et des “Babys” dans des parcours sur des structures gonflables sécurisées. Lors de la 2e partie du spectacle, on a eu droit à des chorégraphies plus travaillées, des passages reprenant des parcours effectués lors des compétitions passées, d’abord avec les filles engagées en coupe du Rhône, pour finir avec celles qui ont pris part aux championnats de France. Seul bémol sur lequel les dirigeants du CMO-V vont porter la réflexion, la recherche de bénévoles et/ou de parents pour étoffer le conseil d‘administration. Sur le plan sportif, l’arrivée à la rentrée d’un enseignant en danse classique pour les seules compétitrices devrait permettre aux Vénissianes de se rapprocher des sommets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *