La Mission locale a emménagé dans ses nouveaux locaux

Le 6 novembre, les élus vénissians ont inauguré les nouveaux locaux de la Mission locale, située dans la Maison des services publics.

De la peinture fraîche, des boiseries tout juste poncées, des surfaces vitrées à foison, et surtout… de l’espace ! Le 6 décembre, la Mission locale de Vénissieux a inauguré ses nouveaux locaux, situés au sein de la Maison des services publics, au 21 rue Albert-Camus. Après une semaine de fermeture pour cause de déménagement, la structure accueillera donc lundi son public à ses horaires habituels.

« L’opportunité s’est présentée avec la fermeture de l’antenne de la Préfecture, en juillet 2016, point d’origine d’une transformation de la Maison des services publics, a rappelé le maire. Une structure de proximité qui disparaît, ce n’est jamais une bonne nouvelle pour les habitants. […] Mais il fallait néanmoins sortir par le haut de cette décision de l’État. » Pour la Ville, l’enjeu était donc double. Il s’agissait, d’une part, de maintenir les services publics sur son territoire, et d’autre part d’accompagner les jeunes de 15 à 25 ans, sortis du système scolaire, dans leur processus d’insertion sociale, citoyenne et professionnelle.

« Lors de sa création en 1982, notre Mission locale a fait partie en France des cinquante pionnières, a rappelé pour sa part son président, Saïd Alleg. 400 structures nous ont ensuite rejoints, faisant des Missions locales le premier réseau d’accueil et d’accompagnement des jeunes, avec 1,3 million de jeunes accueillis chaque année. […] Orientation, formation, projet, métiers, emploi, entreprise, santé, logement, mobilité, la liste est bien longue des domaines d’intervention des 25 salariés qui composent l’équipe de la Mission locale de Vénissieux. »

Le coût de l’opération est de plus de deux millions d’euros, dont 630 000 de subvention de l’État au titre de la Dotation politique de la ville (DPV) et une participation de la Métropole à hauteur de 482 000. En moyenne, ce sont chaque année 2 700 jeunes qui sont accueillis, dont 2 000 bénéficient d’un accompagnement actif. 600 bénéficient d’une mise en emploi, 250 à 300 rentrent en formation, 165 bénéficient de la Garantie jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *