Le collège Triolet, laboratoire d’innovation pour trois jours

La première édition d’Edumix, session de réflexion autour du collège de demain, organisée par le réseau Learning labs et le laboratoire d’innovation Erasme de la Métropole de Lyon, était lancée ce vendredi matin au collège Elsa-Triolet. L’objectif étant de préparer la restructuration lourde des collèges Elsa-Triolet de Vénissieux et Alain de Saint-Fons, deux établissements classés en REP + (Réseau d’éducation prioritaire).

Trois jours d’innovation durant lesquels enseignants, parents d’élèves, artistes, chercheurs, designers, entrepreneurs et acteurs locaux doivent imaginer le collège du futur. Au total, ce sont plus de 100 personnes, venus de toute la France et même de l’étranger, qui étaient présentes à ce lancement. “Une diversité de points de vue nécessaire pour saisir pleinement les différents enjeux liés à l’avenir de ces collèges, qui se joue à la fois sur la question numérique, la gestion des rythmes scolaires et les programmes, mais aussi sur la mise en valeur de l’espace”, a souligné Damien Berthillier, conseiller de la Métropole délégué aux collèges et à la coordination éducation/numérique.

En accueillant l’ensemble des participants, Frédérique Cosentino, prinicipale du collège Triolet, précisait: “C’est un immense plaisir de confier les clefs à des personnes d’horizon diverses. Les élèves sont curieux, partants. Dès votre arrivée ils ont eu plaisir à vous faire découvrir leur établissement. » Laurent de Galard, délégué du gouvernement à Vénissieux, rappelait que l’État a décidé de suivre la Métropole pour plusieurs raisons : “Ce projet s’inscrit dans le cadre de la Politique de la Ville, il est innovant, intercommunal. Nous souhaitions également que soient associés à ces trois journées des habitants du quartier. Ce qui est fait. »

 Selon Véronique Callut, adjointe en charge de l’éducation à Vénissieux, “cette réflexion entraîne des enjeux majeurs. C’est là, au collège, que se joue notamment le décrochage scolaire. Notre objectif principal est la réussite de tous. Toute innovation et réflexion sont les bienvenues.”
M.M. Ktrosnicki et Bidet, directeurs académiques adjoints des services de l’Éducation nationale, rappelaient à tous que l’école doit être efficace : “Aider ceux qui en ont le plus besoin fait partie de nos missions. Les élèves ont des attentes, nous devons tenter d’y répondre. »

Dans un mois, un débriefing de cette première édition d’Edumix aura lieu sera proposé aux parents d’élèves et des collégiens qui le souhaitent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *