Fêtes Escales 2011 : “Ça va bien rendre !”

Les participants aux ateliers du projet “Urban Globe-Trotter”, mené par le groupe Antiquarks, se produiront aujourd’hui à 18 heures, sur la pelouse du parc Louis-Dupic, dans un jeu de ballon qui hésitera entre foot et basket. Autour du terrain, on rencontrera des pom-pom girls, des supporters, des commentateurs sportifs, des danseurs (avec beaucoup de jeunes des EPJ), tous vêtus de t-shirts customisés. À 19 heures, les groupes Zenzila, Milkymee et Wenta prendront le relais pour une soirée rock’n folk. Tout le programme des Fêtes Escales sur le site de la Ville de Vénissieux : http://www.ville-venissieux.fr/fetesescales/index.html

En pénétrant dans la Majo Parilly, ce 29 juin, on sentait bien qu’il y avait déjà de l’ambiance. Ce soir-là, tous les participants aux différents ateliers de Fêtes Escales avaient rendez-vous pour faire connaissance, avant les répétitions finales. Les sourires s’affichaient sur tous les visages et quand, après un premier morceau de musique, les résidants de la Majo sont venus chercher les autres festivaliers pour se lancer dans de joyeuses danses, on sut que la partie était gagnée. D’où l’exclamation de Blandine Chagnard, qui coordonne les ateliers des Fêtes Escales : “C’est vraiment dans ces moments-là que je sais pourquoi je fais ce travail.” D’où les regards pétillants d’Abdelmajid Morjane, éducateur spécialisé à la résidence, de Michel Jacques, directeur des Fêtes Escales, et du musicien Richard Monségu, du groupe Antiquarks, qui a lancé le projet “Urban Globe-Trotter” autour duquel tournent les ateliers : “Ça marche tout seul !”
Le président du conseil de quartier Joliot-Curie, Abdelhak Fadly, se réjouit de l’engagement de l’équipe municipale qui, avec les Fêtes Escales, a su créer “un événement annuel culturel fort”. Joséphine est la doyenne des festivaliers. C’est une habituée des grandes manifestations culturelles : elle a participé à plusieurs défilés de la Biennale de la danse, à plusieurs Fêtes Escales, aux actes I et II de Kaléidoscope, avec l’Opéra de Lyon. Assise pour souffler un peu avant de repartir chez elle à pied, elle regarde les danseurs se trémousser. “Allez, les filles, levez la patte ! lance-t-elle. C’est bien, le mélange intergénérationnel, ça booste !”

Entre foot et basket
Joséphine fait partie de l’atelier chorale et elle aime les chansons sur le sport qui sont au programme. “Comme chaque année, c’est super ! À Vénissieux, on a beaucoup de chance, on peut se faire plaisir. Beaucoup ne voient que le négatif alors qu’il y a du positif.” Puis, à propos des ateliers : “Tout le monde y met son cœur, ça va bien rendre si le temps est avec nous.”
Pour cette treizième édition du festival d’été vénissian, le groupe Antiquarks a conçu un projet totalement original, capable d’attirer toutes les générations en mêlant le sport à l’artistique. Sur la pelouse du parc Louis-Dupic, un terrain de 22 mètres sur 17 va être tracé où s’affronteront deux équipes dans un jeu de ballon qui hésitera entre foot et basket. Les cages seront des structures gonflables. Les impros seront reines, les amateurs ayant appris à jongler avec un champion du free style, Nadir Ben Brahim. Autour du terrain, on rencontrera des pom-pom girls, des supporters, des commentateurs sportifs, des danseurs (avec beaucoup de jeunes des EPJ), tous vêtus de t-shirts customisés. Pour faire encore plus vrai, des panneaux pseudo-publicitaires réalisés par l’atelier graff seront disposés autour de ce stade.
“On s’adapte, commente Richard Monségu. Le projet s’est modifié selon le potentiel de chacun. Nous voulions qu’il reste simple. Le côté réaliste l’emporte pour que le spectacle soit impeccable !” Antiquarks s’est mobilisé pour mener à bien “Urban Globe-Trotter” : pour la conception et la musique Richard Monségu et Sébastien Tron, pour la danse Sarah Battegay, pour l’aspect sportif Mohamed Salem.
Richard insiste sur la cohérence du projet, prenant ce que les participants aux ateliers lui renvoyaient : “Les principales difficultés ont été la date de restitution (le 11 juillet, les gens sont souvent partis) et la honte que certains éprouvaient à se donner en spectacle ici. On nous disait : C’est pas pour nous, les gens du quartier peuvent nous voir. Ceux-là étaient prêts à aller ailleurs pour participer au projet. Il faut lire le livre “Pays de malheur” de Younes Amrani et Stéphane Beaud : le grand malheur, écrivent-ils, est de dire que les choses ne sont pas faites pour nous. C’est de l’auto-censure.
“Pour “Urban Globe-Trotter”, ceux qui ne voulaient pas venir pour ces raisons ont quand même participé aux entraînements. Ils ne seront pas là le jour de la représentation. C’est dommage mais cela ne nous a pas empêché de les accueillir.”

 

Le programme des Fêtes escales

11 juillet
17 heures : atelier compost avec les jardiniers de la Ville
18 heures : Restitution du projet “Urban Globe-Trotter”
18h45 : apéritif d’inauguration avec fleurs comestibles
19 heures : Soirée Rock ‘n’ Folk avec Zenzila, Milkymee et Wenta

12 juillet
De 17 à 19 heures : Après-midi de la jeunesse, organisée par la Mission Jeunesse et les animateurs des EPJ
19 heures : Soirée cultures urbaines avec Ming8 Halls Starf, Djazia Satour, Pira Ts, Karimouche et ses invités (Clarika, Sophia Charaï, DJ Supa Jay des Scratch Bandits Crew, etc.)

13 juillet
Dans la matinée : Visite du parc Louis-Dupic avec l’association Arthropologia
Débat citoyen sur la biodiversité, animé par Pascal Giraudon, avec Arthropologia
14 heures : Fêtes Escales des Z’enfants avec Tom Nardone et les Sales Gones
19 heures : Soirée Musiques d’ici et d’ailleurs avec Sinti Swing, Antiquarks, Sahra Halgan et l’Orchestre national de Barbès
23h30 : Feu d’artifice au stade Laurent-Gérin

14 juillet
10 heures : Atelier de composition florale avec les jardiniers de la Ville
11 heures : Maîtrise de l’Opéra de Lyon et Balamaksük
12 à 18 heures : pique-nique républicain dans le parc Louis-Dupic avec de nombreuses animations (Rouge Garance, Sam Cannarozzi, dictée républicaine avec Thierry Renard et Dimitri Porcu, Le soufflant des feuillus, Rural Café)
18 heures : Apéritif républicain offert par Mme le Maire
19 heures : Soirée chansons avec Janine Pélikan, Madjo, Flow et Hurlements D’Léo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *