Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Deux duos et deux regards pour une soirée gratuite

Bizarre ! et le Théâtre de Vénissieux proposent un « Plateau danse » ce 7 avril à 20 heures, avec deux compagnies émergentes : Burn Out et La Piraterie. L’entrée est libre.

Avec « Compact », la chorégraphe Jann Gallois crée un contact extrême et permanent entre ses deux danseurs

Bizarre ! et le Théâtre de Vénissieux partagent un « Plateau danse » ce 7 avril à 20 heures, avec deux compagnies émergentes : Burn Out et La Piraterie. La première, une compagnie d’Île-de-France dirigée par la chorégraphe Jann Gallois (danseuse pour Angelin Preljocaj et Kaori Ito), métisse le hip-hop d’influences contemporaines. Avec « Compact », Jann crée un contact extrême et permanent entre ses deux danseurs. Interrogée par Delphine Baffour à l’occasion du festival Suresnes cités danse, la chorégraphe expliquait : « J’ai eu envie de travailler sur un seul corps, mais cette fois-ci avec quatre bras, quatre jambes et deux têtes. Travailler sur la recherche technique, dans l’imbrication de deux corps, la proximité entre deux corps […] Comme il y a un corps masculin et un corps féminin, ça évoque directement des choses très fortes. Toute la relation homme femme peut s’y lire du début à la fin […] Il y a beaucoup d’humour dans cette pièce […] Avec « Compact », j’avais envie de revenir à une contrainte exclusivement physique, avec une approche beaucoup plus légère. Même si, après l’humour du début, on passe aux choses sérieuses… »

Présenté par La Piraterie, une compagnie accueillie à plusieurs reprises à Bizarre !, « Subversif » est la première proposition de Marlène Gobber (alias Maha Devi) en tant que chorégraphe. Co-créatrice en 2011 des Muffin Crew, groupe de danseuses hip-hop programmée aux Fêtes escales 2013, puis danseuse pour les compagnies Diptyk et Kadia Faraux, elle participe en 2014 à la naissance de La Piraterie, collectif d’artistes qui s’engage dans l’éducation par la transmission auprès des enfants demandeurs d’asil. Tout en dansant avec Stylistik, elle travaille sa première chorégraphie, « Subversif ». Une pièce où se retrouvent face à face ceux qui abusent de leur pouvoir et ceux qui subissent, ceux qui choisissent d’être bourreaux et leurs victimes qui redressent la tête et se révoltent. « Résister face à l’intenable, quand le plus grand nombre s’attend à l’échec, est subversif », dit-elle.
Deux duos et donc deux regards pour une soirée gratuite.

« Plateau danse » le 7 avril à 20 heures au Théâtre de Vénissieux. Dès 10 ans. Entrée libre.
Renseignements : 04 72 90 86 68.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Culture

Début juillet, des jeunes des EPJ Léo-Lagrange et Parilly ont tourné un court-métrage dans le cadre des ateliers de La CinéFabrique. Le montage est...

Actus

Dans le cadre des animations d’été, les habitants ont pu peindre l’esplanade du boulevard Komarov, au quartier Pyramide.

Actus

Pendant plus de trente ans, de 1985 à 2015, les archéologues ont multiplié les chantiers de fouilles à l’intérieur et autour du vieux Bourg...

Actus

Après un 14 juillet caniculaire, les Fêtes escales se sont poursuivies avec deux soirées enjouées ayant attiré un public chaleureux.

Actus

La Métropole de Lyon, en lien avec les communes qui la composent, a publié une carte des lieux frais. À Vénissieux, plusieurs options existent...