Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Collège Jules-Michelet et Van Cleef & Arpels, un bijou de partenariat

Pendant un an, le joaillier Van Cleef & Arpels a fait découvrir le monde de la bijouterie aux collégiens de Jules-Michelet.

Sertisseur, polisseur, gemmologue ou encore joaillier… Des métiers d’arts encore inconnus il y a quelques mois pour les élèves du collège Jules-Michelet, aux Minguettes.

Depuis près d’un an, l’établissement est en partenariat avec le bijoutier de luxe, Van Cleef & Arpels. « Ce projet a été réfléchi autour de l’événement ‘De mains en mains’ qui a eu lieu à l’Hôtel-Dieu, dans le centre-ville de Lyon », détaille la principale adjointe en charge du projet, Laurianne Vetral.

Les élèves ont pu participer à des ateliers où ils se sont initiés aux différents métiers de la joaillerie. Des écoles étaient aussi présentes afin de présenter leurs études dans le domaine.

« C’est un projet qui a été construit entre Van Cleef & Arpels et l’établissement, continue la principale adjointe. Des vocations sont nées grâce à cette expérience. Des élèves ont pu suivre des cours autour de l’éloquence, et d’autres, intégrés dans le dispositif ‘La cordée de la réussite’, ont eu la chance de visiter les locaux de l’entreprise, situés Place Vendôme à Paris. »

 

Mardi 17 mai, les adolescents et les représentants du joaillier étaient réunis à Vénissieux pour faire leur bilan de ce partenariat. Pour les élèves, cette aventure a été plus que satisfaisante. « Nous avons découvert que derrière chaque bijou, il y a une histoire », explique l’un d’entre eux. « J’ai bien aimé le métier de polisseur, c’est très manuel et on ressent une satisfaction de voir les bijoux se transformer, devenir beaux, brillants et lisses. »

Un partage d’expérience que le bijoutier de luxe a été ravi d’entreprendre. « L’idée était d’ouvrir les portes de domaines auxquels les élèves ne pensaient pas, témoigne Marie-Aude Stocker, directrice des ressources humaines chez Van Cleef & Arpels, présente pour l’occasion. Nous souhaitions leur faire découvrir et expérimenter des métiers auxquels ils n’avaient pas accès. C’est un projet qu’on a fait pour eux, et avec eux. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

La Journée vénissiane des métiers et de l’emploi se tiendra ce jeudi 24 mars à la salle Irène-Joliot-Curie. Près d’un millier de visiteurs sont...

Actus

La bonne nouvelle a été donnée au conseil municipal du 25 juin : alors que le comité syndical du Sytral avait acté le 24...