Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Le collège Katia Krafft ouvrira ses portes en 2025

Le nouveau collège Katia Krafft sera situé avenue de la République, en limite de Saint-Fons, et ouvrira à la rentrée 2025.

Le nouveau collège sera exemplaire en termes de transition écologique

C’est un projet très attendu par les habitants de Vénissieux et de Saint-Fons : le nouveau collège intercommunal, avenue de la République à Vénissieux, a été présenté lors d’une réunion publique, mardi 7 novembre. L’occasion d’apprendre qu’il ouvrira ses portes dès la rentrée 2025 et s’appellera Katia Krafft, un choix réalisé avec les enfants du CME de Vénissieux.

L’architecte en charge du projet a dévoilé aux habitants la structure du futur collège qui accueillera plus de 700 élèves. Sur les 14 000 m2 de terrain mis a disposition par la Métropole, le bâti va représenter un peu plus de la moitié de l’espace.

Deux structures vont être reliées par un préau : le bâtiment principal va accueillir le pôle enseignement avec 32 salles de classe, le pôle restauration scolaire où seront proposés des repas 100 % bio, avec 50 % de produits locaux. Il y aura aussi un pôle de vie scolaire et l’administration. Dans l’autre bâtiment, on retrouvera une salle polyvalente et d’activités sportives.

Sur le reste de la surface, l’architecte a fait le choix de mettre l’accent sur la végétalisation. « Il va y avoir un très grand espace vert, décrit-il. On va le replanter, garder les arbres existants et donner à cet espace de nouvelles fonctions avec une piste d’athlétisme, une promenade, un jardin pédagogique et des amphithéâtres ouvert pour faire cours à l’extérieur. »

C’est un espace accueillant et « exemplaire » en termes de transition écologique qui va être érigé. Il sera entièrement construit en bois, de la paille sera utilisée pour l’isolation et des panneaux photovoltaïques seront installés sur 250 m2. Des puits de lumière vont également être installés pour maximiser la lumière naturelle dans l’établissement : « Quand on dessine des collèges, on essaie de lutter contre les établissements qu’on a connus avec des longs couloirs, des salles de chaque côté, peu de lumière », continue l’architecte.

La priorité ? Le bien-être des élèves

Dans les établissements vénissians et saint-foniard, le nombre d’élèves a explosé ces dernières années, comme le confirme Véronique Moreira, la vice-présidente de la Métropole en charge de la création de nouveaux établissements : « Nous avons un plan de 300 millions d’euros pour réhabiliter et construire de nouveaux collèges. Les établissements à Vénissieux et Saint-Fons sont extrêmement occupés avec une moyenne de 110 % d’occupation. On installe des extensions pour accueillir les élèves dans des conditions plus ou moins satisfaisantes, mais ce sont quand même des conditions dégradées, car ce n’est pas du dur. »

« Cet établissement va permettre d’améliorer l’attractivité de ce secteur et de faire face à l’augmentation démographique”, se félicite Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole. Pour Christan Duchêne, maire de Saint-Fons, ce nouvel établissement est une « révolution pour la ville de Saint-Fons ». « Nous n’avons toujours eu qu’un seul collège de secteur, le collège Alain. Avec ce projet, nous allons travailler sur la mixité sociale en accueillant des innovations pédagogiques. »

Pour réfléchir au projet éducatif, une concertation a été engagée avec différents acteurs, comme l’académie de Lyon, les inspecteurs de l’éducation et la communauté enseignante. « Différents scénarios sont travaillés comme la création d’options spécifiques dans les sciences et technologiques, les langues étrangères ou la création d’un ‘fablab’ pour des projets innovants, affirme la Métropole. Ces concertations vont se poursuivre tout au long de l’année 2024 jusqu’à la validation définitive du plan d’action, avec la participation des familles, les représentants de fédération de parents d’élèves et les associations. »

Pendant cette réunion, certains riverains ont fait part de leurs inquiétudes concernant la sécurité des élèves, avec l’installation d’un arrêt de tram au pied du collège. Le collège Katia Krafft sera, en effet, facilement accessible avec l’aménagement d’un arrêt du tram T10 et une piste cyclable. Le Sytral, présent pour la réunion, a rassuré les habitants : « Nous travaillons actuellement sur le choix du matériel urbain, afin de créer un espace sécurisé pour les élèves quand ils rentreront dans l’établissement ou qu’ils attendront le tram. »

Pour le moment, aucune information concernant la carte scolaire n’a été révélée, mais Véronique Moreira l’assure, cet établissement sera un succès : « L’attractivité de ce collège va être renforcée par sa beauté, sa cantine, son emplacement près du T10 et les options qui seront proposées. » Les travaux devraient commencer en début d’année prochaine.

Qui était Katia Krafft ?
Le nom de l’établissement rend hommage à la célèbre vulcanologue et géologue française qui, avec son mari Maurice Krafft, a participé à la démocratisation de la connaissance des volcans. Pendant des années, ils se sont rendus sur des volcans en éruption pour les étudier, les photographier et les filmer. Toute leur vie a été consacrée à leur passion pour les volcans, jusqu’au jour ou cette passion les a emportés. En 1991, alors qu’ils partaient à la découverte du mont Unzen, un volcan au Japon, ils ont été surpris par une coulée de lave.”La création d’un collège, c’est un moment important et nous avons voulu réaliser un travail pédagogique autour de sa dénomination, affirme Michèle Picard, maire de Vénissieux. Le CME a travaillé sur cette question et a choisi le nom d’une femme, qui a marqué son époque. Donner le nom d’une femme, scientifique de surcroit, témoigne de notre volonté d’accentuer la visibilité des femmes dans l’espace public.” “C’est un symbole de détermination, déclare Véronique Moreira la vice-présidente de la Métropole en charge de la création de nouveaux établissements. On espère que les jeunes du collège seront inspirés par cette scientifique”.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Culture

Respectivement chanteuse et batteur de Da Break, un groupe programmé ce 12 juillet aux Fêtes escales, Jennifer "Hawa" Zonou et Rémy Kaprielan nous ont...

Culture

Deux soirées et une journée qui installeront dans les mémoires, à n’en pas douter, d’excellents souvenirs. Du 12 au 14 juillet, les Fêtes escales,...

Actus

On comptabilise notamment 265 patrouilles sur des sites repérés comme des lieux de regroupements, en particulier dans le quartier du Centre.

Actus

Michèle Picard a présenté, jeudi 11 juillet, les travaux en cours dans plusieurs structures municipales. Gros plan sur quatre chantiers.

Sports

La lanceuse de disque, qui s'entraîne au parc de Parilly, aura l'honneur de porter le drapeau tricolore, le 26 juillet, lors de la cérémonie...