Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Comment les Segpa de Louis-Aragon sont devenus des mordus du guidon

Grâce à l’association Janus France, les élèves de Segpa du collège Louis-Aragon apprennent la mécanique vélo et le Code de la route.

Les 5e Segpa du collège Aragon, Michèle Picard (maire de Vénissieux),Fabien Bagnon et Bruno Bernard (vice-président et président de la Métropole), en visite chez Janus France.

Janus France et le collège Louis-Aragon vont faire quelques tours de roue ensemble. Cette année, le partenariat entre l’association vénissiane et l’établissement du quartier Pasteur mobilise la classe de 5e Segpa (Section d’enseignement général et professionnel adapté).

Le programme pédagogique axé sur le vélo fédère ces seize élèves en difficulté pendant trois années scolaires. « L’objectif est de les faire adhérer à un projet commun, expose Carine Jonnez, directrice de la section. Nos élèves se suivent de la 5e à la 3e. »

Janus, spécialiste de l’accompagnement à l’usage du vélo, a programmé trois ateliers à l’attention des collégiens dans son local du boulevard du Docteur-Coblod. Comme changer un pneu crevé ou réparer un frein ne s’improvise pas, Janus leur enseigne les fondamentaux de la mécanique. « Ne pas craindre la panne, la crevaison ou le déraillement d’une chaîne est indispensable pour devenir ‘vélonome’ (sic) », répètent les membres de l’association créée en 2013.

« J’ai réparé le vélo de mon petit frère »

Ce type de pépins ne freine pas Louna, qui maîtrise déjà l’entretien de son VTT. « Je vais à l’école à vélo depuis deux ans, raconte la jeune fille. Je n’aime pas les transports en commun : trop de monde. J’ai déjà réparé mes freins arrière et avant. J’ai même réparé celui de mon petit frère. Je fais même exprès de casser pour pouvoir réparer. »

En s’impliquant dans les cours d’apprentissage de Janus, les 5e Segpa ont mis un pied dans le monde professionnel. Les rendez-vous vont s’intensifier dès leur entrée en 4e, avec six heures hebdomadaires. Puis 12 heures en 3e.

En ville, le grand défi est de rouler en sécurité au milieu des autres usagers. Les jeunes ont été sensibilisés au Code de la route. Et sur ce sujet, Janus en connaît un rayon. Les élèves ont validé leur Attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) début mai.

Les premières animations ont servi de déclic à la plupart des élèves. « Certains ont acheté un vélo cette année, observe Pierre Garnier, leur professeur. D’autres y réfléchissent. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Des élèves du collège Louis-Aragon offrent leur plus belle voix aux résidents de l’Ehpad la Maison du Tulipier.

Actus

Les amateurs de vélo ont rendez-vous pour une nouvelle édition de la Convergence Vélo, ce dimanche 22 mai, au départ du parc Louis-Dupic et...

Actus

Des élèves de 6e et 5e s’apprêtent à recevoir un prix départemental des Palmes Académiques pour leur participation à un concours d’écriture.

Actus

Plus de 400 personnes sont passées par l’association Janus France pour faire réparer leur vélo à petit coût, grâce au dispositif gouvernemental « Coup...

Actus

La Métropole a présenté son « plan d’urbanisme tactique » qui vise à promouvoir l’usage des modes doux, en particulier du vélo, pour limiter...