Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Développement durable : des petits gestes au quotidien

Vénissieux voit fleurir de nombreux projets en lien avec le développement durable, portés par des habitants ou les centres sociaux.

« Répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », c’est avec cette phrase de 1987, énoncée par Gro Harlem Brundtland, ancienne Première ministre norvégienne, que les centres sociaux de Vénissieux définissent leur projet.

Depuis quelques années, le développement durable est transversal à presque chacune de leurs actions. « Nous souhaitons sensibiliser les habitants sur cette thématique en rassemblant les différents publics dans des moments de partage et de convivialité », décrit Claudie Juveneton, animatrice et responsable du développement durable au centre social du Moulin-à-Vent.

C’est donc dans ce but, avec les centres sociaux des Minguettes et de Parilly, qu’une commission sur le développement durable a été créée en 2016, basée sur trois piliers : le social, l’économique et l’environnemental. « C’est un des rôles majeurs des centres sociaux, confirme Chloé Guillard, responsable des centres sociaux des Minguettes. Nous souhaitons sensibiliser à cette thématique et limiter les impacts environnementaux tout en garantissant aux habitants un accès aux ressources et services de base comme le logement, la santé, l’alimentation ou bien l’éducation. »

Lutter contre le gaspillage

Le 9 avril dernier, le centre social de Parilly, comme chaque trimestre depuis 2016, organisait son « Café d’autoréparation ». Pendant toute une journée, les habitants de Vénissieux peuvent se rendre au centre social afin de se faire épauler pour réparer leurs objets du quotidien comme des vêtements, de petits appareils électroménagers ou bien des vélos, par des bénévoles ou des associations comme Janus qui est spécialisée dans la mécanique vélo.

« Les réparations sont à prix libre, détaille Priscilla Joguet, responsable et chargée du développement durable au centre social de Parilly. Ces ateliers permettent aux habitants de reprendre confiance en eux, il y a une transmission de savoir-faire ainsi qu’une sensibilisation au développement durable. » Ce jour-là, une quinzaine de personnes sont venues participer à l’atelier ou à ce « cours participatif » comme le décrit très bien Monique, bénévole en charge des retouches de vêtements.

Du côté de Jean-Yves et Georges, deux autres bénévoles, la concentration est à son maximum face à une drôle de trottinette à pédales, qui leur donne du fil à retordre. « Ces cafés permettent de lutter contre le gaspillage, on jette des produits pratiquement neufs alors qu’ils sont en général faciles à réparer, même si ce n’est pas le cas de celui-ci », sourit Georges.

Au Moulin-à-Vent, le 9 avril était aussi consacré à l’environnement. Pour ce samedi « On joue en famille », des jeux en bois et des jeux de société autour de la thématique du développement durable afin de sensibiliser les familles présentes. Imene Abdi est venue avec ses deux fils pour la journée : « Ces jeux sont bien pour les petits, ils peuvent apprendre des choses. Aujourd’hui, on peut aussi peindre des pierres et des cuillères en bois qui vont ensuite servir à décorer le jardin à côté. » Hanin, six ans et Iyad, cinq ans, étaient aussi ravis de l’expérience : « je dessine un arc-en-ciel sur le caillou, ça sera beau dans le jardin », « et moi, une fraise », nous disent-ils fièrement.


La cote des jardins partagés

Ces derniers mois, les jardins partagés fleurissent dans la Métropole et Vénissieux n’est pas en reste. Les centres sociaux sont d’ailleurs très proches des différents jardins dans la ville et en sont aussi parfois les initiateurs. Comme pour le projet «Haricot» sur Monmousseau. En partenariat avec le bailleur Alliade, les centres sociaux des Minguettes aménagent un espace vert, appelé l’espace « Haricot ».

Habitants, bailleur et associations participent à l’élaboration de ce jardin aménagé et doté d’un potager. « Il sera placé entre plusieurs tours du quartier, avant, c’était un terre-plein et nous avons voulu valoriser ce lieu pour les habitants, ils ont eux-mêmes fabriqué et décoré le mobilier avec des éléments recyclés. C’est un lieu réfléchi pour et par les habitants », décrit Chloé Guillard.

Et ce n’est pas le premier jardin proposé par les centres sociaux des Minguettes qui offrent déjà la possibilité aux habitants de la ville de disposer du jardin de la Passion au cœur du quartier de la Darnaise. Tous les mardis et les jeudis de 14 heures à 17 heures, les Vénissians peuvent s’y rendre afin de profiter de cet espace collectivement géré par les habitants, qui peuvent ensuite se partager les fruits et légumes cultivés.

Du côté du quartier Moulin-à-Vent, la démarche est la même au Moulin Vert, «un jardin partagé sans parcelle individuelle, créé en 2018, à l’initiative des habitants », où de nombreuses animations sont proposées. Une belle façon de découvrir la biodiversité qui nous entoure et de créer du lien social entre les habitants.

Tuto : des fleurs au bout des doigts
Revégétaliser l’espace public, favoriser la pollinisation et la biodiversité urbaine… Les bombes à graines ont bien des bénéfices pour l’environnement en plus d’être facile et divertissante à créer. Alors à vos mains, prêt, modelez !
Matériel nécessaire : de l’argile verte en poudre, de la terre ou du terreau, du compost (optionnel), de l’eau et des graines, une boîte à œufs. Favorisez des graines non invasives et locales comme les bleuets, les cosmos, les coquelicots, le chèvrefeuille…Étapes de fabrication :
– Versez deux volumes d’argile dans un saladier.
– Ajoutez un volume de terre ou du terreau avec si possible du compost, mélangez.
– Ajoutez peu à peu de l’eau, jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte à modeler.
– Créez des boules de terre la taille d’une balle de ping-pong.
– Avec votre index, faites un trou au centre de la boulette et ajoutez-y les graines.
– Refermez les trous avec les graines à l’intérieur, roulez la terre entre vos mains pour redonner une forme sphérique.
– Faites sécher les bombes à graines entre un à deux jours dans une boîte à œufs ou en carton, les mettre à l’abri du soleil.
– Dès le mois d’avril vous pouvez parsemer vos bombes à graines ou vous le souhaitez (dans une jardinière, dans un champ, au pied d’un arbre…) Avec la pluie, les graines vont se libérer et naturellement germer pour créer de nouveaux espaces fleuris.

AGENDA DES CENTRES SOCIAUX

Centre social Parilly

  • Parilly engagé : le 11 juin prochain, le centre social de Parilly organise une journée festive. Au programme : café d’autoréparation, ateliers liés au développement durable pour les enfants et pour les adultes, présence d’associations en lien avec le développement durable.

    Un « café d’autoréparation » sera proposé aux habitants pour qu’ils puissent réparer leurs objets du quotidien grâce à l’aide des bénévoles.

  • « Jeudi je fais » : ateliers économiques et écologiques pour améliorer le quotidien. Diverses créations sur l’année à visée zéro déchet (couture, produits ménagers, cuisine, bricolage, déco). Ateliers sur inscription. Prochains ateliers : 5, 12, 19 mai et 9 et 16 juin.
  • Garde-manger solidaire : lieu de partage et d’échange où tout le monde peut venir déposer et/ou prendre des denrées alimentaires et des produits d’hygiène afin de favoriser la solidarité locale, lutter contre la précarité alimentaire ainsi que le gaspillage. Ouvert tous les mardis de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures.

Centre social du Moulin-à-Vent

  • Fête de l’écologie : le 20 mai prochain, le centre social propose de nombreuses activités en lien avec le développement durable : une exposition contre le gaspillage alimentaire, une mini-ferme, création de produits ménagers, jeux de piste, visite du jardin partagé Le Moulin Vert …
  • Clean-up day : les sixièmes du collège Honoré-de-Balzac vont ramasser les déchets le 22 juin prochain sur la place Ennemond-Roman, avec des membres du centre social ainsi que leurs familles et leurs professeurs.

Centres sociaux des Minguettes

  • Cuisine du monde : temps de partage entre parents et enfants afin d’échanger des savoir-faire et des recettes qui correspondent aux saisons. Sur inscription, 1 euro par famille, prochains rendez-vous le 23 mai et 20 juin.
  • Jardin partagé : le jardin de la Passion dans le quartier de la Darnaise, géré collectivement par les habitants, en partenariat avec les centres sociaux des Minguettes, propose des permanences tous les mardis et jeudis de 14 heures à 17 heures afin de jardiner. Les fruits et légumes frais sont ensuite partagés entre les participants.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Mis en place en mai 2021 par la Métropole, le RSJ concerne déjà un millier de jeunes. Des Vénissians témoignent de l'importance de cet...

Actus

Depuis janvier dernier, les audiences de tranquillité publique ont traité 26 dossiers. Très majoritairement pour usage de protoxyde d'azote.

Sports

Malgré la chaleur étouffante, près de 13 000 personnes ont pris part à l'édition 2022 de "Courir pour elles".

Focus

Invaincu après 22 matches, champion de sa poule, et accédant à la Nationale 1, le VHB a vraiment connu une saison exceptionnelle.

Actus

« Tous dehors pour l’emploi » a mobilisé une quarantaine de conseillers, jeudi 19 mai. Cette action consistait à rencontrer les recruteurs pour identifier leurs besoins...