Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Dossiers

Développement humain durable : le CCDHD se renouvelle

Installé mardi 23 novembre, le Conseil citoyen du développement humain durable ambitionne de prendre une nouvelle dimension durant ce mandat. Il devrait en effet émettre un avis annuel présenté en conseil municipal, et prendre une part active dans les éco-projets.

Installé mardi 23 novembre, le Conseil citoyen du développement humain durable ambitionne de prendre une nouvelle dimension durant ce mandat. Il devrait en effet émettre un avis annuel présenté en conseil municipal, et prendre une part active dans les éco-projets.

Mise en place du CCDHD (Conseil Citoyen Développement Humain Durable) salle du Conseil Municipal de l’Hôtel de Ville. © Droits réservés

Comment réunir les habitants, les élus, les associations et les entreprises, et les faire travailler ensemble sur les enjeux environnementaux ? À Vénissieux, la réponse à cette question se trouve… au Conseil citoyen du développement humain durable (CCDHD). Cette instance participative, qui existe depuis 2009, a été officiellement installée le 23 novembre à l’hôtel de ville de Vénissieux, en présence d’une quarantaine de ses membres. Crise sanitaire oblige, le CCDHD n’avait pu être renouvelé dans la foulée des élections municipales du printemps 2020.

« Le dernier rapport du GIEC nous alerte, comme les précédents, constatait en ouverture Pierre-Alain Millet, adjoint au maire en charge notamment des questions environnementales. La dernière COP des gouvernements n’a rien fait, comme les précédentes (…). Que peut-on faire ? Il faut être honnête. C’est un défi mondial immense, qui demande de véritables bouleversements. Si chacun peut avoir son avis sur ce défi global, on peut aussi agir à notre portée, dans notre ville, pour expérimenter comment organiser une société décarbonée, un développement durable qui préserve l’homme et la nature. Car en agissant, on apprend toujours, davantage qu’en discutant sur les réseaux sociaux ! On comprend mieux les enjeux et donc on peut mieux agir sur le défi global. »

La mission du Conseil citoyen du développement humain durable a été rappelée à l’occasion de cette première réunion : constituer un groupe pérenne de citoyens en mesure de proposer, d’orienter et d’accompagner des actions environnementales, solidaires et sociales, et ce, pendant tout le mandat. À ce titre, les membres du CCDHD (des délégués de quartier, des représentants du monde associatif, des élus, des acteurs économiques…) pourront s’appuyer sur le dispositif des éco-projets.

Un appel à projets à venir

Plusieurs dizaines de ces éco-projets sont menés chaque année à Vénissieux depuis 2010, dans le cadre de l’initiative « Vénissieux 2030, Humaine et Durable, Solidaire et Citoyenne« . Avec cet appel à projets, qui sera lancé dans les prochaines semaines, la Ville a pour but de soutenir les idées des Vénissians en lien avec différentes thématiques comme l’éducation, l’environnement, le développement durable, la biodiversité, la mobilité douce, le recyclage ou encore la propreté. Les projets déposés seront examinés, pour une sélection d’une dizaine de « bonnes idées« . Elles seront notées en fonction de leur intérêt général, de leur originalité et de leur thématique. Chaque éco-projet sélectionné se verra alors remettre une aide financière et/ou technique pour qu’il soit mené à bien. Le CCDHD pourra, lui, observer la réalisation de ces projets.

Semaine de la propreté, inauguration d’un composteur au CS Roger-Vailland. © Droits réservés

Ce n’est pas tout : le Conseil citoyen du développement humain durable aura aussi à se prononcer sur un rapport annuel, évaluant les actions de la Ville en matière de développement durable. Son avis sera annexé tous les ans à une délibération présentée en fin d’année au conseil municipal.

Deux premiers sujets ont été abordés

Si la réunion du 23 novembre a consisté à poser le cadre de l’intervention du CCDHD (un questionnaire sur le sujet a du reste été remis aux participants), elle a aussi permis de déterminer deux premiers sujets de travail. Tout d’abord, les membres du conseil ont souhaité organiser une réunion sur le renforcement à venir de la Zone à faibles émissions, un projet de la métropole pour lequel une concertation est en cours jusqu’en février prochain. Ensuite, un travail sur les déchets et le tri, alors qu’à Vénissieux comme dans tous les quartiers populaires, on constate une baisse de la qualité du tri et une hausse des tonnages d’ordures ménagères.

Pour plus d’informations sur le Conseil citoyen du développement humain durable, contacter le service Environnement de Vénissieux au 04 72 21 45 06 ou par mail, environnement@ville-venissieux.fr.

 

Quelques exemples d’éco-projets issus des années précédentes

Vous souhaitez participer à l’appel à projets 2022 que lancera prochainement la Ville ? Voici, si vous avez besoin d’inspiration, quelques exemples d’éco-projets menés les années précédentes :
En 2021 : installation de bacs pour le compostage collectif, création de ruches, de jardins partagés et d’une mare pédagogique, sensibilisation à la valorisation des déchets…
En 2020 : création de jardinières partagées dans une résidence du quartier Charles-Perrault, installation d’une ruche dans un jardin partagé, acquisition de gobelets réutilisables pour une association de parents d’élèves de l’école Gabriel-Péri permettant de ne plus utiliser de verres en plastique jetables lors des animations, outil de sensibilisation à la réduction des déchets auprès des familles…
En 2019 : mise en place d’un composteur collectif en résidence pour personnes âgées, toilettes sèches dans un jardin partagé, création d’un vélo broyeur, outil de sensibilisation à la mobilité active et à la lutte contre le gaspillage alimentaire…
En 2018 : installation de ruches, création d’un atelier de réparation vélos au lycée Marcel-Sembat, guide des écogestes à destination des adolescents…
En 2017 : sensibilisation sur l’abandon de véhicules dans l’espace public réalisée par des jeunes du quartier Léo-Lagrange…
En 2016 : installation de jardinières en libre accès pour cultiver des légumes, des fruits et des plantes aromatiques devant le cinéma Gérard-Philipe par l’association d’habitants « Ville gourmande »…

TROIS QUESTIONS À : Pierre-Alain Millet, adjoint au maire en charge du Développement durable

« Le CCDHD, pour favoriser les initiatives citoyennes »

Le Conseil citoyen du développement humain durable aura la possibilité de donner son avis sur les performances environnementales de la Ville. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Le CCDHD rassemble des Vénissians et des Vénissianes, aux profils différents : des habitants élus de leurs quartiers, des membres d’associations, des représentants du personnel éducatif, des acteurs économiques, des élus (de la majorité comme de l’opposition). Il nous a donc semblé intéressant de proposer à ce « panel » d’étudier le rapport annuel d’évaluation de la Ville en matière de développement durable. Celui-ci contient une centaine d’indicateurs (la part d’énergies renouvelables dans les consommations des équipements municipaux, le déploiement d’ampoules LED dans l’éclairage public…), souvent très techniques, voire abstraits. L’idée, c’est d’en sélectionner certains, de les rendre plus concrets, de donner la possibilité de formuler des avis et des recommandations. Les conclusions du CCDHD pourront même être présentées, dès 2022, au conseil municipal qui se déroule tous les ans en décembre.

À quel rythme se réunira le Conseil citoyen du développement humain durable ?
Sur une année, le CCDHD se réunira à deux occasions principales. Au premier semestre, en mars, afin d’échanger sur les actions et initiatives existantes, valider les candidatures d’éco-projets et participer à l’organisation de réunions publiques thématiques. Ensuite, au second semestre (à l’automne), pour ce travail d’échange et d’analyse sur la situation annuelle de la ville en matière de développement durable. Mais l’objectif, c’est aussi de favoriser les initiatives citoyennes. Nous laisserons donc le CCDHD s’organiser, s’il préfère se réunir plus souvent et dans des formats différents, comme des séances thématiques ou de libre parole.

Un mot sur les éco-projets, quelle aide peut apporter la Ville aux idées sélectionnées par le CCDHD ?
Il y a d’abord une aide financière, de l’ordre de 300, 500 ou 1 000 euros par projet, qui permet d’acheter le matériel pour mener à bien les idées formulées par les citoyens. Mais pas seulement : la Ville dispose d’outils intéressants et d’un véritable savoir-faire, elle peut donc proposer une aide technique à la réalisation des éco-projets. Cela a été le cas, d’ailleurs, les années précédentes.

Installation de ruches sur la terrasse du 5ème étage de l’Hôtel de Ville. © Droits réservés

4 fleurs : Vénissieux reste dans le haut du panier fleuri

Décroché en 2015, renouvelé en 2018, le label 4 fleurs vient à nouveau d’être décerné à Vénissieux par le Conseil national des villes et villages fleuris. Une véritable performance.

Conserver le label 4 fleurs est aussi difficile que de l’obtenir. Tous les trois ans, il faut remettre l’ouvrage sur le métier et la compétition est particulièrement relevée. Dans la France entière, seules 276 Villes arborent 4 fleurs sur leurs panneaux d’entrée de ville.

Depuis la visite, le 7 juillet dernier, du jury du Conseil national des villes et villages fleuris, on attendait de savoir si Vénissieux allait garder cette prestigieuse distinction décrochée pour la première en 2015, et renouvelée en 2018.
La réponse est tombée fin novembre : Vénissieux reste dans le haut du panier fleuri. À la grande satisfaction du maire, Michèle Picard, qui n’a pas manqué de féliciter « toutes celles et ceux qui contribuent à faire rayonner l’image de Vénissieux par leur implication et leur engagement : les agents de nos services par leurs savoir-faire et leur travail au quotidien, ainsi que les habitants qui s’impliquent dans l’embellissement de notre ville« .

Balcons fleuris : 92 participants au concours 2021

Comme tous les ans, Vénissieux a récompensé les gagnants du concours 2021 des balcons et maisons fleuries. Une cérémonie s’est ainsi déroulée à l’hôtel de ville, deux jours après l’installation du Conseil citoyen pour un développement humain durable.

92 personnes ont participé à ce concours, dont 16 nouveaux participants. Parmi les personnes récompensées, on retiendra notamment les félicitations adressées aux élèves des classes de la maternelle Jules-Guesde. Ceux-ci, avec leur directrice, Nathalie Micolod, ont fait un travail sur le respect de la nature, de la propreté et du cadre de vie.

« Bien sûr il y a le logement, la santé, l’éducation des enfants, les priorités du quotidien, mais il y a aussi le lieu et l’environnement où on les vit, a déclaré Michèle Picard, maire de Vénissieux, lors de la cérémonie. Une touche de couleurs ici, plus de propreté là, un parc, des arbres, des squares, tout cela compte, car ce sont nos moments de respiration, nos moments de tous les jours. (…) Vous pouvez jouer un rôle dans la réussite [de la politique de développement humain durable de Vénissieux] puisque dans vos jardins et sur vos balcons, vous entretenez un rapport privilégié avec l’environnement. Vous le savez mieux que moi, le lien entre l’homme et la nature est un lien de l’attention, de la répétition, de l’ouvrage à remettre sur le métier, à chaque saison. Bâtir une ville pour tous est proche de cette dimension : rien n’est figé, tout est en mouvement, tout est à faire et à refaire. Et quand des habitants, comme vous, s’y impliquent, s’y engagent, que chacun apporte une pierre à l’édifice, alors tout paraît plus simple, tout paraît évident, tout coule de source. »

 

3 Commentaires

3 Comments

  1. Gilles Lulla

    10 décembre 2021 à 11 h 39 min

    Renseignements pris, les pots de miel produits sont distribués, tout au long de l’année, lors d’initiatives et d’ateliers de sensibilisation à l’environnement animés par les agents du service des espaces verts.

  2. Gilles Lulla

    9 décembre 2021 à 16 h 22 min

    Muriel, on se renseigne…

  3. BIGUEY Muriel

    9 décembre 2021 à 15 h 18 min

    Bonjour,

    Très belles initiatives !
    Petite question : que fait la Ville du miel récolté ? Est-il donné à la Cuisine centrale ou a des associations ?
    Merci de votre réponse !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Débutée officiellement hier, la Semaine du développement humain durable 2022 se déroulera jusqu'au 23 septembre, avec de nombreuses initiatives municipales et associatives.

Dossiers

Hausse des prix de l’électricité et du gaz naturel, craintes de ruptures dans l’approvisionnement et de coupures... L’hiver 2022/2023 est redouté par de nombreux...

Express

Restaurer les milieux aquatiques et les zones humides, retrouver un cycle de l’eau plus naturel, et améliorer la qualité de la ressource en eau...

Actus

Armés de leurs pinces, des sixièmes du collège Honoré-de-Balzac ont ramassé les déchets place Ennemond-Romand.

Actus

Le collège Honoré-de-Balzac a récemment pris part à la Journée du développement durable afin d’aborder les défis de la transition écologique.