Saint-Jean de Dieu : mobilisation contre la fermeture de l’Unité Pussin

Le 6 mai prochain, l’unité de post-urgence Pussin de l’hôpital Saint-Jean de Dieu doit fermer ses portes. Composé de onze lits, ce service accueille des patients envoyés par les services d’urgence d’autres établissements hospitaliers lyonnais.

La décision ne passe pas auprès du personnel. À l’appel d’une intersyndicale CGT, SUD, CFTC, CFDT, une manifestation s’est déroulé le 11 avril devant l’immeuble de la direction, pour contester cette initiative. “Cette fermeture aura des conséquences graves sur la dignité des malades et leur prise en charge. Les patients de cette unité seront répartis dans d’autres services  déjà saturés, où des couchettes sont installées faute de lits, explique Linda Benouma (CFTC). Les flux sont tendus dans tous les services de l’hôpital.”

Plusieurs mobilisations ont déjà eu lieu devant l’ARS (Agence régionale de santé) qui, selon Céline Pivetta (CGT) condamne cette fermeture. “Nous avons également manifesté devant les locaux de la Métropole. On alerte nos tutelles, les politiques, pour qu’ils mettent fin à cette décision. D’ailleurs, Michèle Picard, maire de Vénissieux soutient notre mouvement. Nous demandons que nos responsables aient une culture de l’humain, plutôt que celle du chiffre. Fermer cette unité,c’est nier la compétence des infirmiers et de son personnel. La manière de faire de la direction est insupportable. “

Photos © Raphaël Bert – Expressions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *