Muscu-Fit, la salle effort et réconfort !

Installée dans l’ancienne salle dédiée à l’haltérophilie du gymnase Jean-Guimier, Muscu-Fit n’est pas une salle de sport comme les autres. Ici la convivialité prime. Visite guidée.

L’accueil est la première image que renvoie une entreprise ou un équipement. Il convient donc de le soigner. Chez Muscu-Fit, salle de sport du gymnase Jean-Guimier fréquentée par quelque 200 adhérents, quand ce n’est pas Farouk ou Nabil qui assurent l’accueil, c’est Noreya, postée à l’entrée, qui vous reçoit. “Je suis au club depuis quatre ans, annonce cette fringante mère de famille, souriante et prévenante. Je vais vous expliquer comment on fonctionne ici. Pour les justificatifs et le paiement on verra plus tard… Suivez-moi.”

Sans être du dernier cri, la salle se révèle d’excellente qualité. On repère immédiatement les appareils basiques qui occupent l’essentiel de l’espace : tapis de course, vélos d’appartement, bancs de musculation, vélo elliptique… Mais d’autres machines aux noms barbares, intimidantes pour les débutants, occupent le pourtour de la salle : rope climber, vertical raw, last pull, pectoral machine, leg press, arc trainer… Des “engins de torture” pour travailler articulations, fessiers, ischios et quadriceps. “Moi, je varie les ateliers, explique notre guide. J’alterne vélo elliptique, renforcement sur le tapis et rameur. Quand je me lance sur des séries, sous les barres d’haltéro, je fais appel à Fayçal, question de sécurité.”

Pas de m’as-tu-vu

Hormis la qualité de l’équipement, qu’est-ce qui fait le succès de Muscu-Fit ? La réponse ne se fait pas attendre : “La convivialité. Pas de m’as-tu-vu ici, de la simplicité. Il y en a qui s’entraînent assidûment dans leur coin, d’autres qui font leurs exercices, tranquilles, à plusieurs, en papotant un peu… On se connaît presque tous, même si les plages horaires sont larges.” À la pause déjeuner, ce sont souvent les personnes qui bossent dans le coin (Carbone Savoie, mairie, Rexroth…) qui viennent se défouler, ou qui profitent deux fois par semaine des séances de fitness et de muscu dispensées par une enseignante, dans la salle annexe prêtée par la Ville.

Pour Farouk, autre responsable, c’est l’ambiance bon enfant qui distingue Muscu-Fit des autres salles de sport. Une ambiance créée par un public composé de retraités, d’étudiants, de chefs d’entreprise, de fonctionnaires, de sportifs venus compléter leur discipline de base (athlétisme, football…). “Rien ne vaut la diversité. On a tout fait pour que le public féminin soit bien représenté.”

À ses côtés, Malek et Youcef, des habitués de la salle, ont la même vision de l’effort. “On démarre nos séances par un bon footing au stade de Parilly. On veut rester en forme et garder un bon niveau cardio.” D’autres, qui ont dû cesser la course à pied pour différentes raisons (routine, problèmes physiques), sont devenus adeptes du tapis de course. Yves s’en explique. “Le tapis de course est un grand classique, il sollicite beaucoup moins genoux et chevilles que la course sur route. Il me permet également, en variant les rythmes et les inclinaisons, de faire de l’entraînement fractionné. C’est tout bénef pour moi.”

Même si l’apparence n’est pas ce qui prime ici, certains utilisateurs ont bien une idée en tête : perdre du poids. Jeune retraité, Jacques a perdu une douzaine de kilos depuis trois ans. “J’avais préparé ma retraite et décidé de m‘alléger un peu. Désormais, je suis sous la barre des cent kilos.” Suivant les conseils d’un peu tout le monde, il a avalé du cardio qui permet de perdre de la graisse, et n’a pas rechigné pour s’attaquer au renforcement musculaire, afin de tonifier l’ensemble du corps.
Dernier rappel de Noreya. “Ici, on est en famille ou presque.”

Muscu-Fit, gymnase Jean-Guimier : 2, avenue Jules-Guesde.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *