Une nouvelle résidence de 93 logements inaugurée avenue Jules-Guesde

Unik Immobilier © R.B. Expressions

Le maire de Vénissieux, Michèle Picard, a inauguré jeudi matin « Unik », un ensemble de 93 logements en accession libre, allant du T1 au T5, dans le quartier de Parilly. « Unik », la résidence l’est au moins par les couleurs – entre le rouge et l’ocre – de ses façades extérieures. « Si vous dîtes à vos invités que vous habitez dans l’immeuble rouge de la rue Jules-Guesde, ils vous trouveront à coup sûr », a plaisanté Pierre Dumas, directeur général du promoteur en charge du projet, le groupe ConfianceLa résidence Unik est composée de deux bâtiments largement séparés, proposant des appartements donnant soit sur l’avenue Jules Guesde, soit sur un espace intérieur végétalisé. Cet espace est notamment aménagé avec des aires de jeux et des bancs.

« Cette inauguration a pour moi une saveur toute particulière. Ici, avenue Jules-Guesde, j’ai grandi, j’ai passé une partie de mon enfance (…) Alors que j’avais neuf ans, du haut de mon balcon, j’ai vu passer les 12 000 employés de l’entreprise Berliet en mai 68, j’ai vu Carrefour Vénissieux brûler, j’ai vu des bidonvilles », a confié Daniel Diaz, P-DG du  groupe Confiance.

Et Pierre Dumas d’enchainer : « La Ville de Vénissieux a complètement changé, ne serait-ce qu’en matière de transport : tramway, métro… Elle est à 15 minutes de la place Bellecour. Elle a tracé sa voie et maintient un cap de développement très énergique. Aujourd’hui, on ne la regarde plus comme il y a quinze ans. On ne la voit plus comme une banlieue, mais comme une ville où de plus plus en plus d’acquéreurs viennent chercher un logement. »

Un constat que ne reniera pas Michèle Picard. « Il faut se souvenir des épreuves que la Ville a traversées, sans jamais baisser les bras, se souvenir qu’à une époque, notre commune perdait des habitants, passant de 75 000 en 1975 à 56 000 en 2000, quand aujourd’hui elle en gagne, année après année, pour atteindre le chiffre de 62 000 habitants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *