Pour Lotfi Ben Khelifa, la chance de Vénissieux, c’est la Métropole

LBK 550Une septième réunion publique de la liste socialiste « Ensemble pour Vénissieux » sous le signe de la Métropole. Principal point de discorde entre élus socialistes et élus communistes de la majorité sortante, la création de la Métropole de Lyon a occupé une très grande partie des interventions, ce jeudi 20 février à la salle Jeanne-Labourbe. Une centaine de personnes, habitants et militants, ont y assisté.

“Beaucoup fantasment sur cette Métropole, estimait la tête de liste socialiste, Lotfi Ben Khelifa. Vénissieux deviendrait le dixième arrondissement de Lyon, nous n’aurions plus de prérogatives, on mettrait en place une technocratie… Ce n’est pas du tout ça. La ville conservera bien son budget et ses prérogatives. Elle sera toujours aussi libre. Simplement, Vénissieux ne peut pas faire seule. Elle doit faire avec le Grand Lyon, avec la Région et avec l’État. La loi de création de la Métropole a été votée, donc ça va se faire. Maintenant il s’agit de négocier le mieux possible, pour que l’on ait le maximum d’avantages.”

Et le candidat de ponctuer son intervention d’une pique adressée aux opposants vénissians au projet concrétisé par le président du Grand Lyon Gérard Collomb et le président du Conseil général Michel Mercier : “Ce n’est pas en ayant une position dogmatique, complètement fermée, qu’on pourra négocier avec la Métropole de demain. Il faut y penser aujourd’hui, pour que cela nous soit favorable dès demain.”

Et qui de mieux que Bernard Rivalta, président du Sytral et proche de Gérard Collomb, pour défendre cette vaste réorganisation des pouvoirs publics entre Grands Lyonnais et Rhodaniens ? “Si vous voulez avoir de l’ambition pour la ville, il faut vous préparer à cette mutation.” Logement, emploi, industrie, environnement, santé, transports… pour l’actuel conseiller municipal PS de Vénissieux —que l’on s’attend à trouver en troisième position sur la liste socialiste—, la Métropole représente “un levier d’actions considérable pour le développement de la ville dans toutes ses dimensions”.

Cette réunion publique constituait également l’occasion pour l’équipe socialiste de dévoiler les contours de son programme, lequel sera révélé entièrement dans les prochains jours, tout comme sa liste. Lotfi Ben Khelifa souhaite ainsi notamment “installer une Maison de l’Emploi à Vénissieux, associant l’ensemble des acteurs permettant aux habitants de retrouver un travail de façon stable”. Il a également promis de mettre en place une réforme des rythmes scolaires ambitieuse, de donner tous les moyens de ses ambitions à la démocratie participative, de favoriser la mixité sociale en diversifiant l’offre de logement, “en arrêtant le bétonnage de la ville pour arriver à un équilibre avec espaces verts et commerces” et de revoir l’organisation des forces de police et du TOP afin de rendre leur action plus efficace.

Enfin, le candidat socialiste a évoqué l’accès à la culture et au sport des Vénissians, avec la création d’un “pass” : “L’objectif étant de favoriser la participation des habitants à toutes les activités culturelles et sportives.”

3 pensées sur “Pour Lotfi Ben Khelifa, la chance de Vénissieux, c’est la Métropole

  • 27 février 2014 à 23 h 12 min
    Permalink

    Ce Candidat Me Plait de Plus en Plus … Continuez et mon vote ira en votre faveur.

  • 27 février 2014 à 23 h 12 min
    Permalink

    Ce Candidat Me Plait de Plus en Plus … Continuez et mon vote ira en votre faveur.

  • 27 février 2014 à 23 h 12 min
    Permalink

    Ce Candidat Me Plait de Plus en Plus … Continuez et mon vote ira en votre faveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *