A Jacques-Brel, un chantier et un projet pilote

Dans un peu plus qu’un an, ce sera l’ouverture ! En septembre 2014, toute la communauté éducative de Jacques-Brel prendra possession des nouveaux locaux, dimensionnés pour accueillir un millier d’élèves. Une visite de chantier était organisée par les services du Conseil régional le 6 juin dernier.

Visite à laquelle participaient le maire Michèle Picard, accompagnée de Yolande Peytavin, première adjointe, et de Christian Falconnet, adjoint en charge de l’éducation. Claire Batailler, la proviseure, son adjoint Alain Neury et Cécile Durand, chef des travaux, étaient également présents.
Vu de l’avenue d’Oschatz, le bâtiment, qui se dresse sur trois étages prend belle tournure. Le gros œuvre est terminé et les travaux vont bon train sans aucun retard. Le rez-de-chaussée s’ouvre sur le hall d’accueil, la cour de récréation, le terrain de sport ainsi que les bureaux de l’administration, de la vie scolaire et des enseignants. Un seul escalier central largement vitré dessert les salles de cours, très proches les unes des autres mais vastes et aérées. Certaines sont d’ailleurs d’ores et déjà cloisonnées.
Mais sans attendre la rentrée 2014, la cité scolaire Jacques-Brel va entrer dans un projet expérimental de l’Éducation nationale, intitulé 3 C, pour Centre de connaissances et de culture. Claire Batailler, la proviseure, précise : « Il s’agit d’un projet éducatif et pédagogique à part entière, qui s’appuie sur les compétences du professeur-documentaliste. Ces 3C induisent une évolution importante des CDI, les centres de documentation et d’information. L’idée est de proposer aux élèves un cadre de travail et de rencontres convivial et chaleureux, pour faciliter leur implication. Les 3C font cohabiter le livre et le numérique. Nous avons déjà eu une réunion avec les services de l’Éducation nationale ainsi qu’avec le conseil de la vie lycéenne. Les élèves ont beaucoup d’idées : ils voudraient davantage d’ordinateurs, des tablettes, des fauteuils fixes et des livres, un point lecture au calme… »
L’engagement des élèves leur permet de développer sens des responsabilités, esprit d’initiative et autonomie. « Nous sommes dans la phase de mise en place : à la rentrée, nous devrions pouvoir commencer sur l’ancien site et le développer entièrement dans nos nouveaux locaux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *