Cantines des collèges : la privatisation au menu

L’été dernier, le Conseil général du Rhône a décidé de faire évoluer le mode de gestion de la restauration collective dans les collèges. L’objectif est de faire passer toutes les cantines en délégation de service public d’ici dix ans. Autrement dit, la gestion serait confiée à des acteurs privés. Le Département en attend une économie de 4 millions d’euros.
Mais cette évolution est combattue, tant par les fédérations de parents d’élèves FCPE et Peep que par les syndicats. Les élus communistes, notamment les deux conseillers généraux vénissians, Marie-Christine Burricand et Christian Falconnet, y sont également fermement opposés.
Une journée d’action a eu lieu le jeudi 18 octobre. Personnels des cantines et enseignants des collèges étaient appelés à la grève et à manifester sous les fenêtres de l’hôtel du Département.
Les parents d’élèves s’inquiètent d’une baisse de la qualité des repas. Ils en veulent pour preuve la dégradation constatée dans les 12 selfs (sur 88) déjà gérés par le privé. Les syndicats s’inquiètent en sus de l’avenir des personnels.
“Nous partageons l’attachement des parents d’élèves et des syndicats au service public de la restauration scolaire, indiquent Marie-Christine Burricand et Christian Falconnet dans un communiqué signé à deux mains. Pour nous, le moment du repas dans les collèges fait pleinement partie de la mission éducative de l’école et le service public est un gage de qualité. Nous refusons de céder à la marchandisation de ce service.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *