Conseillers généraux : une dernière réunion devant 150 personnes

DSC04682

La réunion de fin de mandat des conseillers généraux de Vénissieux Marie-Christine Burricand et Christian Falconnet a attiré plus de 150 personnes, le 21 janvier, dans la salle Albert-Rivat de la Maison du peuple : des militants et des élus communistes, mais également de nombreux responsables associatifs et syndicaux (SPF, RESF, Réseau d’alerte et de solidarité contre les expulsions…) qui ont cheminé ces dernières années avec les deux élus départementaux.

Cette “soirée de témoignages et de mobilisation sur les questions sociales” s’est ouverte sur un bilan — forcément non exhaustif — des mandats remplis par Christian Falconnet (sans discontinuer depuis 1993) et Marie-Christine Burricand (depuis 2008). Parmi leurs batailles marquantes, les anciens conseillers généraux retiennent la reconstruction des collèges Jules-Michelet et Honoré-de-Balzac, l’application du quotient familial dans la tarification des cantines, ou encore le maintien à Vénissieux du Centre d’information et d’orientation (CIO).

Si Christian Falconnet a fait le choix de ne plus exercer de mandat, Marie-Christine Burricand siège désormais au conseil municipal et à la Métropole de Lyon. Une Métropole qu’ils ont tous deux combattue avec constance depuis l’annonce de sa création en décembre 2012, dénonçant “un coup d’État institutionnel, une logique de recentralisation locale [qui] éloigne les citoyens des lieux de pouvoir et affaiblit les communes”.

Maintenant que la nouvelle collectivité est en place, il importe, soulignent-ils, de “tirer le fonctionnement et les projets par le haut, vers une Métropole des communes solidaires répondant aux besoins des populations.” Les deux anciens conseillers généraux considèrent qu’il faudra être particulièrement vigilant sur les questions touchant à l’insertion, au handicap et au logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *