La Journée internationale des Femmes a démarré dans les EPJ

Filles et garçons des Équipements polyvalents jeunes se sont particulièrement investis dans le programme de ce 8 mars 2012. Ce mercredi après-midi dans certains EPJ, il était beaucoup question d’égalité entre hommes et femmes. Et demain soir, un grand nombre de leurs créations seront présentées à la salle Irène-Joliot-Curie à l’occasion de la journée internationale des Femmes.

Ce mercredi après-midi, les jeunes des EPJ ont donc commencé à présenter le fruit de leur travail. Ainsi à l’EPJ Moulin-à-Vent, rue Paul-Vaillant-Couturier, filles et garçons  du Moulin-à-Vent, de Parilly et de La Danaise ont joué au… « trivial sexiste ».  “Il s’agit d’un jeu que trois filles ont créé pendant les vacances », précise Nora, animatrice. Il s’agissait pour les participants de répondre à des questions à choix multiples : “Comment s’appelle la première femme recrutée à Harvad en 1919 ? » ;  “Citez trois professions dites masculines les plus fréquentes ? » ; « En France, est-ce vrai ou faux que les deux tiers des ados arrêtent le sport avant 18 ans ?” ; “Chaque année en Europe, parmi les femmes assassinées, une sur deux l’est par un chauffard en état d’ivresse ou par son conjoint ou son ex-conjoint. Vrai ou faux ?”. Les jeunes étaient guidés entre autres par Younousse qui, en service civique au centre associatif Boris-Vian, est un des initiateurs du projet DIRE (Développeurs d’initiative pour le respect et l’égalité). « Ces actions, précise l’animatrice, amènent à réfléchir sur la place des femmes dans la société. »
Un peu plus loin, à l’EPJ Charréard, les jeunes présentaient l’exposition des tableaux réalisés au cours de l’atelier de calligraphie ; expo qui sera une de celles installées demain à la salle Irène-Joliot-Curie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *