Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Marche nordique : 350 précurseurs sous le soleil des Grandes Terres

Quelle belle journée ! Soleil radieux, des participants par centaines (350 exactement) et des organisateurs forcément ravis pour une première édition dont le succès a dépassé toutes leurs espérances. En programmant, dimanche 3 avril, la première grande manifestation sportive de l’agglomération consacrée à la marche nordique, la Ville de Vénissieux et le club d’athlétisme AFA-Feyzin ont été bien inspirés.
Cette discipline semble en effet promise à un bel avenir. Pas d’esprit de compétition, simplement la recherche du bien-être. Le plaisir de la balade associé à un travail musculaire complet, exigeant même sur de longues distances, mais sans aucun traumatisme pour les articulations. Qui dit mieux ?
Dès 8 h 30, le gymnase Alain-Colas faisait le plein pour les inscriptions. Trois parcours étaient proposés : 3 km, 6 km et 10 km. Étonnamment, la moitié des participants, dont beaucoup découvraient ce sport, s’est engagée sur la distance la plus longue. Équipée de bâtons genre ski de fond, la colonne s’est mise en marche en direction du plateau des Grandes Terres pour rallier le golf de Saint-Symphorien-d’Ozon, puis revenir aux Minguettes.
Pas sorcier, la marche nordique : on accentue légèrement le balancement naturel des bras, sauf que l’on pique à chaque fois son bâton en terre pour propulser son corps vers l’avant. Ça n’a l’air de rien, mais après 10 km à un bon rythme, il n’y a pas que les cuisses qui chauffent : les triceps, les trapèzes et les muscles du dos sont également mis à contribution. Si l’on en croit les spécialistes, en plus de tonifier la chaîne musculaire du bas et du haut du corps, ce sport améliore la respiration, le système cardio-vasculaire et l’amplitude pulmonaire, favorise la perte de poids (environ 400 calories par heure contre 280 pour la marche simple), réduit les charges sur les genoux, les chevilles et les pieds, prévient l’ostéoporose et permet une meilleure circulation sanguine, renforce le système immunitaire…
Et tout cela, pour ne rien gâcher, dans un cadre des plus agréables. On ne le répétera jamais assez, le plateau des Grandes Terres mérite le détour. Sur 550 hectares, cet espace réparti sur les communes de Vénissieux, Feyzin et Corbas, tient à la fois de la zone agricole, du site naturel et du parc urbain. Un lieu hybride, unique dans l’agglomération, que de nombreux marcheurs, plus habitués au Parc de Parilly ou à celui de la Tête d’Or, ont découvert dimanche et se sont promis d’y revenir régulièrement. C’était aussi l’intérêt de cette manifestation qui sera probablement reconduite l’an prochain.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Le centre social du Moulin-à-Vent et la bibliothèque Robert Desnos organisent cet été des ateliers de lecture en plein air.

Actus

À l'initiative des militants locaux du PCF, du Mouvement de la Paix et de la CGT, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées le...

Actus

L'ancien député-maire de Vénissieux exhorte la gauche et particulièrement son ancien parti, le PCF, à s'engager dans un "aggiornamento". Sous peine de disparaître.

Focus

Jour de fête pour le hand avec des retrouvailles entre les joueurs du VHB 2022 et ceux du HBV 85, qui avaient réussi le...

Actus

À l'initiative du conseil de quartier et de nombreuses associations, le Centre était en fête samedi, pour un beau succès d'affluence sur les places...