Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Des protections menstruelles gratuites dans les collèges

Ce jeudi 17 novembre, un distributeur gratuit de protections périodiques a été installé dans un collège du 8e arrondissement de Lyon par Michèle Picard, vice-présidente de la Métropole en charge de l’égalité femmes-hommes et Bruno Bernard, président de la Métropole.

Près de huit adolescentes sur dix se sont déjà trouvées « en manque de protection à l’école ».

« Nous sommes très heureux d’accueillir un distributeur de protections périodiques gratuites », se félicite le directeur du collège Henri Longchambon, dans le 8e arrondissement de Lyon. « Près de 70 % de nos élèves sont boursiers et ce distributeur va certainement aider de nombreuses jeunes filles dans leur parcours de santé. »

Cet établissement fait partie des 21 collèges qui vont bénéficier d’un distributeur gratuit de tampons et serviettes dans la métropole de Lyon. Parmi eux, le collège Jules-Michelet à Vénissieux.

Ce projet a été mis en place par Michèle Picard, vice-présidente de la Métropole en charge de l’égalité femmes-hommes, afin de lutter contre la précarité menstruelle, qui touche près de deux millions de femmes en France. En moyenne, une femme va dépenser durant toute sa vie entre 5 000 et 10 000 euros dans l’achat de protections menstruelles, d’après le président de la Métropole, Bruno Bernard.

« C’est un projet qui nous tenait à cœur, affirme Michèle Picard. Pendant leurs règles, un certain nombre de femmes et de jeunes filles s’excluent en effet de toute vie sociale : elles ne vont pas au collège, au lycée, parfois travailler, car elles n’ont pas les protections nécessaires (…) un certain nombre de ces femmes et filles se retrouvent à fabriquer des protections de fortune, avec ce qu’elles ont sous la main, journal, mouchoirs en papier, tissu etc…avec les risques que cela entraîne en termes d’infections. »

Lever les tabous autour des règles

Cette installation a également pour objectif de lever le tabou autour des règles. Comme le rappelle le maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole, « parler des règles, c’est juste parler d’une réalité physiologique vécue par 50 % de la population ».

Pour informer les collégiens sur le sujet, autant les garçons que les filles, un livret va être distribué. Intitulé « Tout ce que tu as toujours voulu savoir sur les règles », il traite de la puberté chez les adolescents ainsi que des règles afin que les collégiens puissent avoir toutes les informations nécessaires. « Ce guide va nous permettre de lever les tabous, l’enjeu est de banaliser ce sujet qui fait partie de la vie », affirme Bruno Bernard.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Encore très méconnue, l’endométriose, une maladie gynécologique chronique qui toucherait une femme sur dix en France, peut être longue à diagnostiquer et lourde de...

Actus

Le conseil de la Métropole a fixé de nouvelles règles et une enveloppe plus importante pour l'attribution de la DSC. Vénissieux en profitera, avec...

Express

Près de 200 points de collecte des sapins de Noël sont mis en place sur l’ensemble de la Métropole. Dont quatre à Vénissieux.

Actus

Avec la Métropole et 14 autres communes de l'agglomération, Vénissieux a signé ce 8 décembre la charte villes et territoires "sans perturbateur endocrinien".

Actus

Après plusieurs mois de travaux, la place Ennemond-Romand, au Moulin-à-Vent, a officiellement été inaugurée ce mercredi par Michèle Picard, maire de Vénissieux et Béatrice...