Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Lunée l’Ôtre transporte les petits dans leur imaginaire

La bibliothèque d’Anatole France a organisé une matinée autour du théâtre, chapeautée par la compagnie Lunée L’Ôtre.

« Vous êtes dans un phare et il y a une tempête, vous devez imaginer ce qu’elle fait », décrivent la dramaturge Malvina Migné et la comédienne Camille Varenne. Autour d’elles, dans le parc des Minguettes, quatorze enfants sont suspendus à leurs paroles et tentent de comprendre le prochain jeu qui leur sera proposé.

Malvina Migné et Camille Varenne sont les deux directrices artistiques de la compagnie Lunée l’Ôtre, installée à l’Entresol dans la tour 6 de l’avenue Division-Leclerc. Dans le cadre des activités d’été, avec la bibliothèque Anatole France, elles ont choisi d’animer un atelier théâtre pour les petits de 6 à 12 ans.

« Nous l’avions déjà proposé l’été dernier et il avait très bien marché, se souvient Cécile Chausson, responsable de la bibliothèque. Cette année encore, l’atelier a été très demandé par les parents, il permet aux enfants d’améliorer leur confiance en eux et de parler en public grâce à des jeux tant ludiques que pédagogiques, ils travaillent aussi leur vocabulaire et leur imagination. »

La comédienne et la dramaturge incluent les enfants dans cet atelier qui mélange théâtre et jeu de rôle. Les petits donnent leur avis, participent et sont totalement en immersion dans le voyage imaginaire proposé par la compagnie.

« Maintenant, on va faire des tableaux, explique aux enfants Camille Varenne. Je vais vous décrire des situations et vous allez devoir me mimer votre réaction. Vous êtes prêts ? Il y a des mouettes qui arrivent au-dessus de votre tête, vous faites quoi ? » Tous réagissent instinctivement en arborant des visages d’effrois et en protégeant leur tête avec leurs bras. « Vous essayez d’attraper la pluie avec votre langue » et de nouveau, tous tirent la langue comme pour absorber la moindre gouttelette qui pourrait tomber.

Sur le côté, quelques mamans observent leurs enfants avec fierté et satisfaction. « C’est une activité très intéressante, nous dit l’une d’elles. Ils peuvent s’exprimer, s’épanouir, ça les change de leur quotidien, ils peuvent se découvrir. Puis cela nous permet de les découvrir aussi. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Les moutons de la Bergerie urbaine ont passé la matinée dans la résidence pour personnes âgées Henri-Raynaud.

Culture

Ce 3 juillet, malgré la pluie battante, la maison de l'enfance Anatole-France et la compagnie "La Parole de" ont tenu leur pari pour une...

Culture

Rentrée chargée pour la compagnie vénissiane qui prépare déjà la Biennale de la danse de l’an prochain et mitonne des ateliers théâtre qui ne...