Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Insertion : une entreprise éphémère pour dégoter un emploi durable

Du 22 mars au 29 avril, quarante jeunes formeront une « Entreprise éphémère pour l’emploi ». Cette expérience novatrice et enrichissante doit les aider à trouver un emploi qui correspond à leurs souhaits.

A Nanterre, début 2022, de jeunes associés sont partis à l’assaut du marché caché de l’emploi avec succès. Photo : Le 30 Fab

Pour dénicher le job de ses rêves, mieux vaut être bien accompagné que seul. Pendant six semaines, une quarantaine de jeunes Vénissians, âgés de 17 à 30 ans, s’uniront autour d’un projet motivant porté par une société privée : permettre à chaque associé de décrocher un contrat de travail, d’apprentissage ou de professionnalisation sur mesure.

L’objectif est de mettre au grand jour le marché caché de l’emploi. Là où les offres foisonnent mais ne sont pas diffusées. Selon Pôle emploi, ce marché invisible représentait 41 % des embauches en France en 2020.

Chacun trouve sa place dans l’Entreprise éphémère. Cette structure s’articule autour de cinq services : ressources humaines, communication, service Web, centre d’appels et prospection terrain. Trois coaches chapeautent leurs troupes en permanence.

« Les jeunes s’organisent comme dans une véritable entreprise, expose Sandrine Gineste, responsable de projet. C’est une aventure très originale. Il n’y a rien de théorique. Chacun est dans l’opérationnel. »

« Attirer des jeunes vers l’apprentissage »

Les Entreprises éphémères pour l’emploi (EEE) essaiment depuis 2017 dans toute la France. À Vénissieux, ce sera le second projet réservé aux juniors, après celui de Nanterre (du 18 janvier au 25 février). Dans les Hauts-de-Seine, les premiers résultats semblent encourageants. « Sur 43 jeunes, 17 ont trouvé un contrat dès la fin des six semaines, au 25 février, » relève Sandrine Gineste, qui nourrit de beaux espoirs pour l’équipe vénissiane.

« À Vénissieux, l’idée est d’attirer des jeunes vers l’apprentissage car dans les quartiers prioritaires, le taux d’accès à l’apprentissage est faible. On espère favoriser des prises de décision. »

Le mardi 22 mars, les jeunes entrepreneurs ouvriront leur boîte au cœur des Minguettes. Ticket d’entrée : zéro euro. L’opération est cofinancée par l’État et un fonds privé. « Il n’y a pas de sélection, précise Sandrine Gineste. Premier inscrit, premier servi ! Le seul critère valable, c’est la motivation. »

Toutefois, un incitatif n’est pas à exclure : « Il est possible qu’il y ait une petite rémunération à la clé, confie Sandrine Gineste. Tout dépendra de la décision du Conseil régional. »

Contact : coach@entreprises-ephemeres.fr / 06 20 35 84 48 (Anaïs)

Inscriptions : entreprises-ephemeres.fr/participer

Lieu : rue Georges-Lyvet, entre La Poste et la pharmacie. Arrêt T4 Vénissy ou arrêt C12 Herriot-Cagne

Dates d’informations collectives : sur Zoom, les 2, 9 et 16 mars (14 h). Sur place (Pôle emploi, Sauvegarde, MDM, Foyer), vingt sessions sont programmées du 3 au 18 mars (voir sur le site de la Mission locale : app.mlvenissieux.fr).

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Habitant de Vénissieux, Wilfried a signé ce matin au Pôle emploi un contrat sécurisé par le dispositif des Emplois francs, en présence de Mme...

Actus

Pendant un mois et demi, des jeunes demandeurs d’emploi de Vénissieux mutualisent leurs compétences.

Actus

Après deux années blanches pour cause de crise sanitaire, la Journée vénissiane des métiers et de l’emploi se tient ce jeudi 24 mars.

Actus

Assurer la tranquillité et le bien-être des quartiers, c’est le but des « Bataillons de la prévention et de médiation sociale ».

Actus

En juin dernier, la Ville s'est associée à la fondation Mozaïk RH pour aider des jeunes diplômés des quartiers populaires à trouver un emploi.