Vénissieux FC au grand cœur s’invite en 32e de finale de la Coupe de France

Match plein des Vénissians qui ont logiquement sorti Moulins, équipe de N2. La récompense ? Un 32e de finale dans une quinzaine de jours. Avec l’entrée en lice des Ligue 1, tous les rêves sont permis.

Moulins Yzeure, très bien placé en National 2, qui menait au score dès la 1re minute, a dû faire face à la fougue d’une équipe de Vénissieux qui n’a pas laissé le moindre répit à son présumé « supérieur hiérarchique ». On pensait que le but de Max Pelican, consécutif à une passe en retrait d’un défenseur vénissian au gardien Allapo, allait plonger le club vénissian de Régional 1 dans le doute complet. D’autant plus que dans la continuité ou presque, Pelican butait sur le portier et Khalid frappait dans les airs…

C’était sans compter sur la motivation d’une équipe de VFC bien décidée à s’offrir son 32e de finale et qui, par Guechi, Maouchi, Anthony et Avci, bousculait les défenseurs moulinois, pris à la faute dans les couloirs. Sur une nouvelle accélération de Guechi, la main de l’Yzeurien Loody Bellamy était sanctionnée d’un penalty que Millieras, parti du bon côté, détournait (21e). Vénissieux abattu ? Moulins n’allait pas pour autant prendre le jeu à son compte, s’offrant certes des contres par Chastang (25e), puis par Pélican qui frappait hors cadre (37e), et une nouvelle fois par Chastang puis Civet, dans la même action. Un duo qui obligeait le dernier rempart du VFC à la parade. De son côté, Vénissieux mettait davantage de cœur que Moulins, et les frappes de Guechi voire de Maouchi auraient mérité un meilleur sort, mais Millieras à son tour sortait le grand jeu.

Un petit but de confort n’était pas suffisant pour le MYF, Vénissieux avait davantage d’appétit qu’en première période, et obtenait la juste récompense de sa détermination de tous les instants, à un quart d’heure du coup de sifflet final, sur une action collective achevée en beauté par Bilel Guechi, à bout portant (76e). Plus rien ne sera marqué, et la séance des tirs au but souriait aux Vénissians. Un exercice dans lequel ils étaient déjà sortis vainqueurs au tour précédent. Les Moulinois se montraient moins efficaces, les trois derniers tireurs ne parvenant pas à marquer leur penalty, notamment grâce aux prouesses d’Allapo, auteur de trois arrêts spectaculaires. Commentaire de ce dernier, l’un des héros de cette qualification : « Rien ne pouvait nous arriver ce soir. Toute l’équipe a sorti ses tripes pour passer, et je crois que cette qualification pour les 32e de finale de la Coupe de France, ce n’est pas volé ».

Stade Laurent-Gérin,; Vénissieux FC bat Moulins Yzeure Foot 1-1 (7 pen à 6)
Buts : Guechi (76e) pour VFC ; Pelican (1re) pour MYF ;
Arbitre : E. Barenton
Vénissieux FC : Allapo- Abdelmoumene, Rolland, Vernet, Maarif, Guelbi, Avci, Sako, Guechi, Maouchi, Antoine. Remplaçants : Zatao, Collus, Samri, Ouedraogo, El Baz, Zemmouri, Tatangelo. Entraîneur : Voisard

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________

Réactions
Voisard (entraîneur de Vénissieux FC) : « Je ne pense pas qu’on a volé cette qualification, on est allé la chercher avec du cœur,  tout le monde est à féliciter, des remplaçants aux supporteurs. »

Jean-Pierre Chaix (président de VFC) : « Difficile de ne pas être aussi comblé. Que demander de plus… De connaître autant de joie par la suite. »

Nouredine Kari (manager de VFC) : « Ils nous ont fait plaisir. Ils n’ont jamais abdiqué, ils ont pourtant connu un début de scénario catastrophique… Bravo à tous. Quel grand plaisir. »

Réda Maarif (défenseur de VFC).  » Quel match d’équipe et de coupe. Je suis sorti, j’ai ressenti une vive douleur à la cuisse, j’espère être rétabli assez tôt. »

Cemil Avci, attaquant de VFC. « Je n’étais pas bien dans mes chaussures quand le portier a dévié mon penalty… Coïncidence, c’est par les penalties qu’on se qualifie. Heureux donc. »

Nidal Guelbi (capitaine de VFC). « Mon fils et mes neveux et nièces sont venus nous encourager à la pause, à travers le grillage… Ce sont mes porte-bonheur. »

Stéphane Dief, entraîneur de Moulins. « On avait les moyens de tuer le match, on a eu les occasions les plus nettes, même si Vénissieux a mis tout son cœur et n’a pas volé sa qualification. Elle a au moins joué comme une équipe de National 3, et nous comme une petite National 2. »

Une pensée sur “Vénissieux FC au grand cœur s’invite en 32e de finale de la Coupe de France

  • 28 novembre 2021 à 8 h 03 min
    Permalink

    Bravo et félicitations,j espère que le prochain tirage on jouera le PSG ,Messi à Vénissieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *