Isolement des seniors : une cellule de veille élargie

Pour lutter contre l’isolement des personnes âgées, la ville de Vénissieux annonce la création d’une cellule partenariale de veille avec différents acteurs municipaux, métropolitains ou encore associatifs.
La cellule de veille va permettre de recenser les personnes âgées et en difficultés afin de leur proposer des solutions pour lutter contre l’isolement.

« Le vivre ensemble est un enjeu majeur de notre mandat, un enjeu majeur pour Vénissieux et les Vénissians, tous les Vénissians », rappelle, en ce début du mois de mai dans un communiqué, la Ville de Vénissieux. Dans son plan de mandat 2020-2026, la Ville a en effet fait de la lutte contre l’isolement des personnes âgées une priorité.

La cellule de veille, mise en place à l’origine pour les épisodes caniculaires, a ainsi été pérennisée depuis le début de la crise sanitaire. Près de 12 000 appels ont été passés lors du premier confinement. Aujourd’hui, Saliha Prudhomme-Latour, adjointe en charge du dossier, annonce une évolution du dispositif pour le rendre plus efficient.

Toujours avec l’objectif de recenser les personnes seules, la cellule va ainsi intégrer de nouveaux partenaires : les maisons de la Métropole, l’Office municipal des retraités (OMR), les centres sociaux, les adjointes au maire en charge des conseils de quartier et celle en charge de la santé, la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS), La Poste, et les associations les Petits Frères des Pauvres et le Secours Populaire.

Ce nouvel outil est à destination des personnes âgées et isolées, à partir de 65 ans, et non suivies par les services sociaux municipaux ou métropolitains. Il leur permettra de bénéficier d’un accompagnement « ponctuel ou durable au niveau social ou sanitaire » d’après la Ville. « Les partenaires pourront faire remonter au CCAS les problématiques dont ils ont pu prendre connaissance concernant des personnes en difficultés, indique Saliha Prudhomme-Latour. Notre but est ensuite d’accompagner ces personnes, de les orienter vers le dispositif qui leur correspond le mieux. »

Ce signalement peut également être effectué par d’autres acteurs de la ville, comme par les Vénissians eux-mêmes. « Tout habitant peut contacter la cellule de veille pour un voisin, un proche… S’il y a une situation qui nécessite un signalement, il peut nous faire remonter l’information », explique la directrice du CCAS, Laurence Berton.

Une rencontre entre les partenaires a déjà eu lieu fin avril afin de lancer le travail. Ils vont ensuite se réunir une fois par trimestre, « l’occasion d’échanger sur les situations rencontrées et de proposer à la personne âgée, si nécessaire, un suivi adapté ». La cellule de veille va ensuite contacter la personne concernée, réaliser un diagnostic, essayer de comprendre ce qu’il en est de sa situation, identifier ses besoins pour l’orienter vers la structure adéquate et apporter une réponse à sa souffrance. « Cependant, les agents n’interviendront que si la personne le souhaite, précise Laurence Berton. On tient compte de ses envies, et surtout, on respecte sa position. »

Pour effectuer un signalement, contactez le 04 72 21 43 02.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *