Conseil municipal : un coup de pouce en direction des élèves de l’école de musique

En votant une exonération tarifaire pour l’école de musique Jean-Wiener et en dédommageant ainsi les usagers, le conseil municipal affirme combien la culture est essentielle en ces temps de pandémie.
Photo archives – Jean-Charles Lemeunier

Au conseil municipal du 6 avril, un rapport concernait « l’exonération tarifaire et la modification du règlement intérieur pour les usagers de l’école de musique ». Pour expliciter ce choix, Michèle Picard insistait sur l’importance de la culture et de la création qui se retrouvaient, du fait de la pandémie, « au bord du précipice ». Et condamnait au passage « ce discours démagogique, que l’on entend depuis des années, comme quoi le livre, la scène, la fiction, le spectacle vivant ne seraient pas de première nécessité ».

Pour aller dans le sens du rapport, le maire donnait quelques chiffres : « La culture fait vivre 1,3 million de personnes, dont 600 000 emplois directs, et on estime que la production culturelle dans notre pays représente à peu près 3% du Produit intérieur brut. »

Parmi les nombreux secteurs culturels, la musique et son enseignement ont été particulièrement touchés par la crise. À l’école Jean-Wiener, les adultes ne sont plus autorisés à venir en cours depuis le 16 octobre 2020. Aucun élève n’a eu accès à l’établissement pendant le deuxième confinement, c’est-à-dire du 16 octobre au 4 janvier. Du 16 janvier au 22 février, le couvre-feu a interdit les cours au-delà de 18 heures. Ceux-là ont repris pour les mineurs depuis le 23 février.

L’école de musique a ainsi perdu une centaine d’élèves avec la pandémie, en particulier les débutants et ceux ne pouvant – ou ne voulant – bénéficier d’un suivi en ligne. « Ma première réaction reprenait Michèle Picard, est de dire : une fois la pandémie derrière nous, il nous faudra ramener ces jeunes et enfants vers la musique. Mais aujourd’hui, l’heure de la solidarité passe par le dédommagement et l’exonération tarifaire de nos élèves. »

Le conseil municipal a donc voté, pour les élèves encore inscrits, l’exonération du troisième trimestre de cotisations de l’année scolaire en cours. Les majeurs et les élèves inscrits en Découverte et Éveil bénéficieront de l’exonération supplémentaire du second trimestre.
Enfin, les usagers ayant réglé en une seule fois leur cotisation au mois de décembre (tarifs amateurs et toute cotisation inférieure à 80 euros) pourront obtenir une exonération de 50% de la cotisation 2021-22 ou, s’ils ne se réinscrivent pas, le remboursement de 50% de leur cotisation 2020-21.

Le règlement intérieur de l’école a, de fait, été modifié. Y a été intégrée « la possibilité d’exonération tarifaire en cas d’un service réduit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *