65 894 Vénissians

Les populations légales millésimées 2017, entrées en vigueur au 1er janvier 2020, viennent d’être publiées par l’Insee. La croissance de la population vénissiane se confirme avec 65 894 habitants*, soit 489 de plus qu’au 1er janvier 2019. Cette progression est toutefois moins soutenue que celle observée l’année précédente où l’on avait dénombré 1 132 Vénissians de plus.

Si l’on compare les populations légales 2007 et 2017, il ressort que la commune a gagné quasiment 9 000 habitants en une décennie, soit une évolution annuelle moyenne légèrement supérieure à 1,5 %. Les communes voisines de Saint-Priest, Bron, Saint-Fons connaissent des progressions similaires. Certaines communes comme Vaulx-en-Velin, Mions, Chaponnay ou encore Pusignan enregistrent des hausses annuelles encore plus fortes, comprises entre 2 % et 4 %. L’Est lyonnais apparaît ainsi comme une des zones les plus dynamiques en matière démographique.

La ville centre, Lyon, affiche une croissance bien plus mesurée (+0,8 % par an). 516 092 Lyonnais sont aujourd’hui recensés. Les arrondissements les plus huppés comme le 2e et le 4e accusent même une baisse de leur population ces cinq dernières années.

Le département du Rhône dans son ensemble compte 1 843 319 habitants, dont 1 385 927 Grands Lyonnais sur le territoire de la Métropole.

Cette année, le recensement de la population aura lieu du jeudi 16 janvier au samedi 22 février. Si vous êtes concerné, un agent recenseur identifiable grâce à une carte officielle tricolore, avec sa photographie signée du maire, se présentera chez vous.

* 65 894 habitants : c’est la population dite municipale utilisée à des fins statistiques. Quant à la population totale, qui ajoute à ce chiffre la population comptée à part (308 habitants), elle sert davantage à l’application de dispositions législatives ou réglementaires.

Une pensée sur “65 894 Vénissians

  • 6 janvier 2020 à 6 h 25 min
    Permalink

    Rien d’étonnant à ce que les villes de première couronne se densifient alors que les quartiers chics de Lyon perdent des habitants. Il devient impossible de louer ou d’acheter pour les classes moyennes dans la ville centre de la métropole. Seul problème les infrastructures ne suivent pas dans notre commune : voirie, transports en commun etc… La métropole devra prendre en compte ces données démographiques. Vénissieux sert également de lieu de stationnements journaliers pour nombre d’habitants de communes environnantes qui arrivent par le bus et prennent ensuite tram et/ou métro, il serait nécessaire de prévoir un lieu de stationnement en entrée de ville pour éviter que le centre ne soit submergé par des véhicules stationnés toute la journée.
    Du travail en perspective pour les nouveaux élus métropolitains en mars prochain..
    Belle année à toutes et tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *