Conseil de quartier de Parilly : le Puisoz… évidemment

capture

Une trentaine de personnes assistait le 12 octobre dernier au conseil de quartier Parilly, présidé par Jean-Louis Piedecausa. Plusieurs interrogations des riverains par rapport à l’aménagement du Puisoz ont animé les débats. Ce site accueillera dans les prochaines années les enseignes Leroy Merlin et Ikea, plusieurs centaines de logements, des services publics, une résidence étudiante et senior. « On nous avait dit qu’il y aurait une concertation plus poussée concernant ce projet, s’étonnait une habitante. Or on ne voit rien venir. » Un autre riverain s’inquiétait : « À quel niveau pourra-t-on accéder au site ? On est dans un quartier paisible et on veut y rester. » Yolande Peytavin, la première adjointe, rappelait que l’ enquête publique sera lancée fin 2016. « Chacun d’entre vous pourra intervenir. Le commissaire enquêteur prendra en compte vos remarques. L’aménageur du site propose l’installation sur le site d’un espace où des permanences seront organisées. »

Concernant l’accès au site, si 70 % du plan de circulation est à peu près déterminé, « nous avons demandé à la Métropole de poursuivre son travail, ajoutait la première adjointe. Le projet n’est pas encore ficelé. Plusieurs accès sont prévus d’ores et déjà : par Joliot-Curie, Marcel-Sembat ou encore Laurent-Bonnevay. Plusieurs voies d’accès seront aménagées. Les sorties d’Ikea et de Leroy Merlin seront différenciées : elles se feront au plus près des grands axes pour un accès direct aux magasins. Ce qui permettra d’éviter la saturation du quartier ».

Autres interrogations des riverains : le stationnement sauvage dans le quartier (lire ci-dessous notre focus), l’arrivée de la fibre optique et les problèmes liés à l’insécurité. « Nous habitons dans un immeuble mitoyen à la place de l’Église. Autour de la propriété il y a un grillage, les jeunes s’amusent à le dégrader. Ces incivilités se déroulent généralement le soir. Que pouvons-nous faire ? », questionnait notamment un habitant. La réponse est venue du Commandant Pillot, de la police nationale : « La seule solution pour qu’un équipage intervienne est de contacter le 17. »

Au sujet de la fibre optique, Jean Louis Piedecausa annonçait que fin 2016 le raccordement devrait être fait dans le quartier. Et de préciser : « C’est à vous de demander ensuite le raccordement à votre logement avec l’opérateur que vous avez choisi.  »

Focus

Stationnement sauvage : que faire ?

Un habitant se plaignait des problèmes de stationnement liés à l’activité de certains garagistes. Michèle Picard lui rappelait les règles à suivre : « En cas de stationnement sur une voie privée, le bailleur ou le propriétaire doit réquisitionner la police nationale ; sur la voie publique, la police municipale interviendra. N’hésitez pas à nous signaler ce type de problème. Nous avons déjà mené des actions avec succès. S’il faut retourner voir les garagistes nous le ferons « . Des propos confirmés par le Commandant Pillot du commissariat de Vénissieux : « Faites-nous remonter les infractions, nous ferons enlever les voitures gênantes au besoin. Nous irons voir les garagistes pour leur rappeler les règles de bonne conduite. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *