CCI : le temps des vaches maigres

DSC04683

L’agence sud-est de la CCI de Lyon devra-t-elle être rebaptisée agence de l’est lyonnais ? Elle en remplit en tout cas les fonctions depuis que l’antenne de Chassieu a fermé ses portes. Résultat : deux nouvelles associations d’entreprises et pas des moindres (celles de Mi-Plaine à Saint-Priest/Genas et du Parc du Chêne à Bron) sont désormais domiciliées au pied du château d’eau de Corbas. Le territoire géré par Catherine De Filippis, directrice de l’agence sud-est, s’est enrichi de dix communes représentant 1000 entreprises.

Ce périmètre élargi est inversement proportionnel au rétrécissement des dotations versées par l’État au réseau des CCI. La traditionnelle cérémonie des vœux 2015 s’est donc déroulée sous le signe d’une austérité marquée. Emmanuel Imberton, le président de la CCI de Lyon, a rappelé l’ampleur des coupes :  – 18 % sur le budget 2015 et une baisse de plus de 30 % sur 3 ans. “Nous devions faire 5 millions d’euros d’économies dès cette année, nous avons pris les mesures nécessaires en réduisant les effectifs à hauteur de 10 % de la masse salariale. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *