En avant la musique !

La Fête de la musique a commencé vendredi à la bibliothèque Desnos et sur la place Léon-Sublet. Elle se poursuit les 25, 27 et 28 juin avec les soirées de l’école Jean-Wiener.
Les goûts musicaux des Chics Types sont irréprochables, ils l’ont prouvé avec les reprises contenues dans leur album « Hey ! Ma B.O. ». Dylan, Lou Reed, Téléphone, Noir Désir, Otis Redding, les Rolling Stones, Depeche Mode, « Bella Ciao », tout y est parfait. Et quand ils jouent leurs propres titres, ces Types-là ont le chic pour vous faire battre des mains et taper la semelle. Ils ne se prennent pas au sérieux, s’amusent entre deux titres et prennent un flagrant plaisir à jouer. U plaisir communicatif.
Pour accompagner leur dernier exploit (l’album « Alabama Blues », dont nous avons déjà parlé, accompagnant un roman pour enfants de Maryvonne Rippert), il était normal de transformer une bibliothèque en scène de concert. Cela sera fait à la bibliothèque Robert-Desnos, au Moulin-à-Vent : la fête de la musique à Vénissieux y sera lancée le 21 juin, à 17 heures. L’avantage pour Christian Biral, chanteur et guitariste du groupe, auteur-compositeur de plusieurs chansons, c’est qu’il viendra en voisin : il habite à quelques rues de la bibliothèque.
Une fois la musique bien installée dans les oreilles, il sera temps de se rendre sur la place Léon-Sublet où, ce même 21 juin à partir de 18 heures, l’association Bizarre ! a concocté un programme de choix. À commencer par Harlequeen, un groupe de rock fusion issu de l’école de musique Jean-Wiener, qui interprète ses propres compositions. Suivront Melting Pot Tree, neuf musiciens mélangeant adroitement des styles très variés (rock, pop, R’n’B, blues, flamenco, rap), et Arc-en-Ciel Zola (rumba congolaise). La Mégafaune, collectif hip-hop lyonnais, réunit quatre formations (Microfaune, MC Smok, les 2 Lyricists et le Triple B) et sera accompagnée par deux DJ (Wone2 et Waks). Black Lilys (un duo formé par une sœur chanteuse et un frère guitariste, auxquels s’ajoute une rythmique) et Leibovitz (musique électro et vidéo) concluront la soirée.
De la même façon que Brassens ajoutait un codicille à son testament, la fête de la musique jouera les prolongations le 25 juin, entre 18 et 21 heures, à l’école de musique Jean-Wiener. Sur le parking de l’école, où deux scènes seront installées, le rock répondra au jazz et au hip-hop. Les ensembles d’élèves croiseront des groupes invités, tels la Chorale populaire de Lyon ou l’atelier de percussions mené par Moussa Belkacemi. On entendra encore la fanfare Bum’tchak. La banda cubaine qui, à cause de la pluie, s’était réfugiée salle Irène-Joliot-Curie le 24 mai dernier pour célébrer le 40e anniversaire de l’école de musique, va reprendre du service. Elle se promènera rue Aristide-Bruant. Et une buvette sera organisée par le collectif Fusion.

Quat’sous et beaucoup plus
Le 27 juin, pour ses spectacles de fin d’année, l’école de musique investit le Théâtre de Vénissieux pour une production interprétée par les élèves et leurs professeurs. Florent Vernay, le directeur de l’école, a choisi de présenter “L’Opéra du gueux” (« The Beggar’s Opera ») dans ses multiples versions : d’abord celle de John Gay (1728) puis les reprises par Bertolt Brecht et Kurt Weill (« L’Opéra de quat’sous », 1928, dans lequel on entend le fameux thème de Mackie, devenu un standard du jazz) et par Benjamin Britten en 1948. À noter que les élèves de troisièmes cycles de l’école ont écrit eux-mêmes l’orchestration de la musique de Kurt Weill.
Dans ce montage entre les différentes partitions (avec, comme dans les films muets, des intertitres pour les différencier), on entendra un petit orchestre symphonique, un ensemble instrumental, le chœur Fusion, un ensemble de musique baroque et trois chanteurs solistes professionnels : Pierre Mervant, Olivier Ganzerli et Magali Pérol-Dumora. L’histoire se déroulera en mélangeant genres et orchestrations.
Le lendemain, 28 juin, le Théâtre de Vénissieux accueillera les chœurs junior et ados de l’école de musique (pour un spectacle composé de chansons autour des animaux), puis le chœur Fusion (qui prépare son passage aux Choralies de Vaison-la-Romaine).
Enfin, on signalera deux auditions à l’école de musique, le 22 juin à 18 heures (musique ancienne) et le 24 juin à la même heure (guitare).

 

Le programme

21 juin, fête de la musique à 17 heures (bibliothèque Robert-Desnos) puis 18 heures (place Léon-Sublet).
25 juin, 18 heures : concerts de l’école de musique.
27 et 28 juin, Théâtre de Vénissieux : « L’Opéra du gueux » (par l’école de musique).
Renseignements : 04 37 25 02 77.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *