Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Pour un service public de l'eau, rassemblement ce lundi devant le Grand Lyon

Ce lundi 12 novembre, les conseillers communautaires sont appelés à se prononcer sur le choix du mode de gestion de l’eau à partir de 2015.

Gestion publique ou délégation de service public ? La DSP, qui a confié à Veolia et à la Lyonnaise des eaux la majeure partie de la distribution d’eau potable dans le Grand Lyon, se termine dans trois ans et ce lundi 12 novembre, les conseillers communautaires sont appelés à se prononcer sur le choix du mode de gestion de l’eau à partir de 2015. En pointe depuis des mois pour réclamer le retour à une régie publique, le Collectif des états généraux du service public du Rhône appelle à un rassemblement devant le siège du Grand Lyon (20, rue du Lac) à partir de 16h30.
Pourtant, l’affaire semble entendue : la gestion de l’eau va rester dans le privé. Le président du Grand Lyon, Gérard Collomb, a lui-même annoncé courant octobre qu’il ne souhaitait pas voir le mode de distribution changer. La durée de la DSP devrait cependant se limiter à huit ou dix ans et non plus trente ans comme auparavant. Afin d’éviter les abus constatés (rappelons que l’eau lyonnaise est une des plus chères de France), une autorité organisatrice de l’eau devrait voir le jour. Elle comptera une quinzaine de personnes et aura pour mission de suivre au jour le jour les informations données par le délégataire.

Cliquer pour commenter

1 Commentaire

  1. SZAC

    10 novembre 2012 à 5 h 56 min

    Elu socialiste à la communauté d’agglomération de Villefranche sur Saône, je ne comprends pas les raisons du maintien d’une DSP pour la gestion de l’eau du Grand Lyon. Tout élu de gauche doit d’abord prendre en compte les intérets des citoyens avant ceux des grands groupes privés . Il n’y a jamais d’angélisme dans leur gestion, ils sont là pour faire des bénéfices qui pèsent obligatoirement sur les tarifs. Partout où il y a eu passage d’une DSP vers une régie publique, et en particulier dans les grandes agglomérations, les tarifs ont mathématiquement baissé . A un moment où la précarité touche tant de familles modestes, tout élu socialiste se doit d’agir dans ce sens.
    Elu de gauche, je ne peux imaginer approuver une prolongation de DSP.
    Le Maire de Lyon est-il toujours un élu de gauche ? Son attitude n’est-elle pas révélatrice ?
    A. Szac conseiller Communautaire à la CAVIL

  2. SZAC

    10 novembre 2012 à 5 h 56 min

    Elu socialiste à la communauté d’agglomération de Villefranche sur Saône, je ne comprends pas les raisons du maintien d’une DSP pour la gestion de l’eau du Grand Lyon. Tout élu de gauche doit d’abord prendre en compte les intérets des citoyens avant ceux des grands groupes privés . Il n’y a jamais d’angélisme dans leur gestion, ils sont là pour faire des bénéfices qui pèsent obligatoirement sur les tarifs. Partout où il y a eu passage d’une DSP vers une régie publique, et en particulier dans les grandes agglomérations, les tarifs ont mathématiquement baissé . A un moment où la précarité touche tant de familles modestes, tout élu socialiste se doit d’agir dans ce sens.
    Elu de gauche, je ne peux imaginer approuver une prolongation de DSP.
    Le Maire de Lyon est-il toujours un élu de gauche ? Son attitude n’est-elle pas révélatrice ?
    A. Szac conseiller Communautaire à la CAVIL

  3. SZAC

    10 novembre 2012 à 5 h 56 min

    Elu socialiste à la communauté d’agglomération de Villefranche sur Saône, je ne comprends pas les raisons du maintien d’une DSP pour la gestion de l’eau du Grand Lyon. Tout élu de gauche doit d’abord prendre en compte les intérets des citoyens avant ceux des grands groupes privés . Il n’y a jamais d’angélisme dans leur gestion, ils sont là pour faire des bénéfices qui pèsent obligatoirement sur les tarifs. Partout où il y a eu passage d’une DSP vers une régie publique, et en particulier dans les grandes agglomérations, les tarifs ont mathématiquement baissé . A un moment où la précarité touche tant de familles modestes, tout élu socialiste se doit d’agir dans ce sens.
    Elu de gauche, je ne peux imaginer approuver une prolongation de DSP.
    Le Maire de Lyon est-il toujours un élu de gauche ? Son attitude n’est-elle pas révélatrice ?
    A. Szac conseiller Communautaire à la CAVIL

  4. SZAC

    10 novembre 2012 à 5 h 56 min

    Elu socialiste à la communauté d’agglomération de Villefranche sur Saône, je ne comprends pas les raisons du maintien d’une DSP pour la gestion de l’eau du Grand Lyon. Tout élu de gauche doit d’abord prendre en compte les intérets des citoyens avant ceux des grands groupes privés . Il n’y a jamais d’angélisme dans leur gestion, ils sont là pour faire des bénéfices qui pèsent obligatoirement sur les tarifs. Partout où il y a eu passage d’une DSP vers une régie publique, et en particulier dans les grandes agglomérations, les tarifs ont mathématiquement baissé . A un moment où la précarité touche tant de familles modestes, tout élu socialiste se doit d’agir dans ce sens.
    Elu de gauche, je ne peux imaginer approuver une prolongation de DSP.
    Le Maire de Lyon est-il toujours un élu de gauche ? Son attitude n’est-elle pas révélatrice ?
    A. Szac conseiller Communautaire à la CAVIL

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Lundi prochain, Vénissieux donnera le coup d'envoi d'une série de six grands débats citoyens.

Express

Restaurer les milieux aquatiques et les zones humides, retrouver un cycle de l’eau plus naturel, et améliorer la qualité de la ressource en eau...

Actus

Après plusieurs mois de travaux, la place Ennemond-Romand, au Moulin-à-Vent, a officiellement été inaugurée ce mercredi par Michèle Picard, maire de Vénissieux et Béatrice...

Actus

Malgré les apparences d'une météo chagrin, la sécheresse est déjà bien installée dans l'agglomération après cinq années consécutives de mauvaise recharge des nappes. Au-delà...

Actus

Le centre nautique intercommunal privilégie d’autres activités à destination d’usagers moins habitués des bassins : porteurs de handicaps, personnes en rééducation. Une manière de...