Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Conseil de quartier : pas de circuit de F1 à Gabriel-Péri

La sécurité routière a constitué le principal thème de l’assemblée générale du conseil de quartier Gabriel-Péri, jeudi 6 octobre.

« C’est la Formule 1 tous les jours ! » L’expression, répétée par une dame lors de l’assemblée générale du conseil de quartier Gabriel-Péri, trouve écho dans l’assemblée. Et pour cause. La vitesse excessive inquiète bon nombre de personnes présentes. Certains usagers emprunteraient à vive allure les petites rues traversant les zones résidentielles pour court-circuiter le trafic des plus grands axes.

La rue Eugène-Varlin et son prolongement, la rue Pierre-Degeyter, qui relient la rue de la Commune de Paris et la rue Gabriel-Péri, sont au centre des discussions. « Les voitures défilent à toute vitesse, s’alarme une maman. Lorsque mon enfant sort de la voiture, j’ai la boule au ventre. »

Une retraitée résidant rue Pablo-Neruda lui emboîte le pas : « Ils prennent la descente pour une rampe de lancement. » Pour cette voie limitrophe de Saint-Fons, une solution sera bientôt mise en œuvre : « Le réaménagement de l’intersection accidentogène est prévu pour 2023-2024, affirme le maire Michèle Picard. Les travaux seront mutualisés avec la commune de Saint-Fons. »

Ralentisseurs et limitations à 30 km/h

D’aucuns réclament des ralentisseurs pour freiner le flux d’usagers un peu trop pressés. Selon Michèle Picard, le problème est plus complexe. « Ce n’est pas en installant un ralentisseur qu’on règle forcément le problème, explique l’élue. Souvent, c’est en additionnant les dispositifs qu’on obtient des résultats. » Lanouar Sghaier, adjoint à la voirie, embraye : « La moitié du budget alloué est consacrée à l’installation des ralentisseurs. Entre ceux qui freinent et ceux qui tapent le dos d’âne, ça apporte des nuisances. On est en train d’identifier certaines rues pour les limiter à 30 km/h, comme c’est déjà le cas à pas mal d’endroits dans le nord de la ville. Si on baisse la vitesse de 10 ou 15 km/h, on est gagnant. »

Sur l’axe Varlin-Degeyter, les aménagements sécuritaires semblent difficiles à entreprendre. En effet, une portion de la rue Degeyter est privée. « On a demandé aux riverains de rétrocéder la rue à la Métropole pour faire réaliser des travaux d’enfouissement, aménager des trottoirs et mettre un marquage au sol, révèle Lanouar Sghaier. Or, la majorité souhaite la conserver privée. En revanche, les techniciens et ingénieurs de la Métropole vont intervenir sur la partie publique. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

L’assemblée générale du conseil de quartier Saint-Exupéry, que préside Said Hamidou Allaoui, a attiré une cinquantaine d’habitants.

Actus

L’AG du conseil de quartier Anatole-France/Paul-Langevin, présidé par Amel Khamassi, a eu lieu jeudi 10 novembre.

Actus

Un peu plus d’une soixantaine de personnes ont participé, le 9 novembre, à l’assemblée générale du conseil de quartier.

Actus

Le 2 novembre, au conseil présidé par Jeff Ariagno, les discussions ont traité des problèmes de stationnements, de santé et de sécurité, de prise...

Actus

L’assemblée générale du conseil de quartier Joliot-Curie, présidé par Christelle Charrel, a constitué l’occasion pour les habitants de dénoncer les incivilités de tous ordres...