Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Savoie Réfractaires, la fin en vue ?

La direction de Savoie Réfractaires, entreprise historique de Vénissieux, a annoncé aux 64 salariés la fermeture du site dans les prochains mois. Les syndicats se préparent à une rentrée combative.

Alors que le site s’apprête à faire une pause estivale de quelques semaines, comme tous les ans, la direction de Savoie Réfractaires a annoncé aux 64 salariés la fermeture prochaine de l’usine. Celle-ci est installée à Vénissieux, rue de l’Industrie, depuis 1896, et appartient au groupe Saint-Gobain.

« Cela faisait plusieurs années que nous savions notre activité menacée, explique un délégué syndical central CGT de l’usine. Mais là, la direction a décidé d’accélérer. Elle souhaite lancer en octobre/novembre un plan de sauvegarde de l’emploi, pour une fermeture effective dans le courant du premier semestre 2023. Pour nous, salariés, c’est une catastrophe : plus de la moitié d’entre nous a plus de cinquante ans, et donc peu de perspectives de retrouver un emploi ensuite. »

Alors, après un premier mouvement de grève ce vendredi, les syndicats et les salariés du site se préparent à une rentrée agitée. « On ne va pas se résoudre à la fermeture de cette usine historique de la ville, assure Guillaume Dumoulin, pour l’Union locale CGT. Là, le site s’apprête à fermer ses portes pour quelques semaines, comme tous les ans. Ensuite, il faudra organiser la lutte : Saint-Gobain a les moyens d’investir et de pérenniser cette activité. La direction évoque des difficultés récurrentes et la hausse des coûts des énergies, mais derrière cette décision elle veut avant tout transférer la production à l’étranger, nous ne sommes pas dupes. »

En attendant la rentrée, les représentants des salariés ont rencontré certains élus. Ils ont notamment échangé avec Idir Boumertit, député de la 14e circonscription du Rhône, qui a indiqué qu’il allait « solliciter le préfet afin que les services de l’État soient totalement mobilisés dans la recherche d’une solution, en espérant le maintien du site avec tous les salariés ». Ils doivent par ailleurs rencontrer, dans les prochaines heures, Michèle Picard, maire de Vénissieux.

Le groupe Saint-Gobain, auquel appartient le site, a fait état en février d’une « croissance interne record », d’un « résultat d’exploitation et d’une marge records », d’un « résultat net courant record » et d’un « retour aux actionnaires record », lors de la publication de ses résultats annuels 2021. Le dividende, notamment, s’affichait en hausse de +23% en comparaison annuelle. Pas suffisant, apparemment, pour conserver une activité à Vénissieux.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Alors que les 64 emplois du site vénissian de Savoie Réfractaires sont menacés à court terme, Michèle Picard, maire de Vénissieux, a reçu hier...

Actus

Depuis maintenant un an, Usin Lyon Parilly est en activité. Sur ce site dédié à l’industrie en ville et qui accueillait auparavant le groupe...

Actus

Installée à Vénissieux depuis les années quatre-vingt-dix, la société Brochex, a réussi à se renouveler pour échapper aux répercussions de la crise sanitaire.

Actus

Depuis l’été 2021, David Bellanger a repris la direction du site Usin, qui veut incarner sur les anciennes terres de Bosch le renouveau industriel...

Portraits

À la tête d'une entreprise de 2 250 collaborateurs, Alexandra Mathiolon a réussi à s'imposer dans le monde plutôt masculin des dirigeants de grandes entreprises....