Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Histoire / Mag

Berliet en héritage

Depuis Lyon, la Fondation Berliet veille sur l’héritage de l’entreprise du même nom, et rassemble des milliers de documents et pièces.

Berliet Type M, Renault Type MZ, Willeme Type RD 615 DN, Berliet Stradair, bus TN 6… Ces noms vous parlent ? Peut-être les avez-vous croisés à Vénissieux, en sortie d’usine, dans les rues de l’agglomération, ou encore, pour les plus jeunes, lors d’une exposition ou d’une sortie scolaire. Ils partagent en tout cas un point commun : ils font partie de l’incroyable collection réunie par la Fondation Berliet, créée en janvier 1982 par les descendants du constructeur lyonnais Marius Berliet et Renault Véhicules Industriels (RVI).

« Dès le départ, la Fondation Berliet a eu deux objectifs : la sauvegarde et la valorisation du passé de l’automobile de la grande région lyonnaise, et la sauvegarde et la valorisation de l’histoire du camion, car et bus de l’ensemble des marques françaises, explique Monique Chapelle, vice-présidente de la Fondation. Notre structure est animée par une équipe de onze personnes, aidées par de nombreux bénévoles originaires des mondes du camion, de l’automobile, de la carrosserie ou des équipementiers. »

Installée à Lyon, dans la Villa Berliet, la Fondation récupère, trie, classe, valorise et archive des milliers de documents qui ont un lien avec l’histoire de Berliet. « Il y a de tout dans notre collection, précise Monique Chapelle. Cela va de la lettre manuscrite de Paul Berliet, aux documents techniques sur les pièces détachées, modèle par modèle, en passant par les publicités et les catalogues. Nous pouvons proposer de l’aide à de nombreuses personnes : celles qui souhaitent restaurer un véhicule, faire une maquette, une étude, un article universitaire, jusqu’aux passionnés, qui veulent simplement en savoir plus sur une marque. Il suffit de nous contacter pour prendre rendez-vous. »

280 véhicules conservés dans l’Ain

Au-delà des documents techniques, la collection de la Fondation Berliet est aussi constituée de véhicules… regroupés en dehors de Lyon, dans un conservatoire. « Situé dans l’Ain, à 30 km au nord de Lyon, c’est dans notre conservatoire que se trouve l’essentiel de notre collection de véhicules, détaille Monique Chapelle. Ce n’est pas un musée, les lieux sont donc très discrets, pour des raisons évidentes de sécurité. La vocation de ce bâtiment de 7 200 m² est de conserver les matériels restaurés, ce qui représente 280 voitures, autocars, camions tracteurs, moteurs et organes, pour trente marques qui couvrent une période allant de 1886 à nos jours. Le plus souvent, ils nous sont donnés par des particuliers ou des entreprises, qui savent qu’ils peuvent compter sur nous pour maintenir en bon état ces pièces représentatives d’une époque, d’une marque, d’une technologie. »

S’il n’est pas ouvert au public, le conservatoire reçoit régulièrement des visites de groupes, par exemple des scolaires. « Pour le visiter à titre individuel, il faut être membre de l’Association des Amis de la Fondation Berliet, ce qui permet d’être invité à la Fête des Amis, explique Monique Chapelle. En 2023, elle aura lieu le samedi 10 juin : chaque adhérent reçoit une invitation valable pour lui-même et trois personnes l’accompagnant. »

« La Fondation Berliet a un rôle important à jouer pour la sauvegarde du patrimoine industriel et automobile de la France, résume la vice-présidente de la structure. Ce dernier est d’une richesse exceptionnelle, avec de nombreuses marques et technologies qui ont vu le jour sur notre territoire, y compris sur celui de Vénissieux. Comprendre ce passé, les besoins de déplacements auxquels Berliet et d’autres marques répondaient, c’est aussi s’armer pour comprendre le présent. Et mieux imaginer l’avenir du secteur… »


Pratique

Pour prendre rendez-vous pour une consultation sur place au siège de la Fondation (39, avenue Esquirol à Lyon 3e), appeler le 04 78 54 15 34. La fondation est ouverte du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures et de 13 heures à 17 heures (fermeture à 16 heures le vendredi).

Pour une visite de groupe ou individuelle du conservatoire des véhicules, consulter le site de la fondation (www.fondationberliet.org) : des dates sont régulièrement proposées, sur inscription. Rappelons que le conservatoire n’est pas un musée, il n’est donc pas possible de s’y présenter sans avoir reçu l’aval de l’équipe de la Fondation Berliet.

Coûts de l’adhésion à l’association des amis de la Fondation : moins de 25 ans, 22 euros ; sympathisant, 53 euros ; adhérent actif, 102 euros. Les membres de l’association peuvent participer à la Journée des Amis, prévue cette année pour le 10 juin au conservatoire.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Des membres de l’association Coup de Soleil sont intervenus au lycée Hélène-Boucher pour partager leurs histoires autour de la guerre d’Algérie.

Actus

Actualisées tous les mois sur le site venissieux.fr, ces cartes visent à aider les habitants à anticiper les perturbations de trafic.

Actus

La 3e édition du forum "Rendez-vous avec ma santé", qui s'est tenue le jeudi 16 mai à la salle Joliot-Curie, a rencontré un large...

Actus

Avec 208 passages, on observe notamment une intensification du nombre de visites sur les sites répertoriés comme points de deal.

Actus

En avril, un classement a fait de Vénissieux la quatrième ville la plus dynamique de France s’agissant de l’entrepreneuriat. Ce que tendent à confirmer...