Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

La gare SNCF de Vénissieux se modernise

Le chantier de rénovation, étalé sur six mois, prévoit notamment l’aménagement d’un quai supplémentaire.

La gare ferroviaire était devenue vétuste.

Pour remettre la gare SNCF au goût du jour, six mois de travaux sont nécessaires. Le maître d’ouvrage, SNCF Gares & Connexions, a prévu une importante refonte de son équipement pour offrir une meilleure expérience aux usagers.

Un nouveau quai, le B, permettra d’accéder à la troisième voie, en bordure de l’ancienne cité Coblod. « Cette voie n’était pas desservie par les TER, précise la direction de SNCF Gares & Connexions. Son ouverture améliorera la desserte quotidienne. » L’accessibilité sera assurée par la grande rampe sécurisée depuis le bâtiment voyageurs. Ce dernier, qui surplombe les lignes de chemin de fer, bénéficiera d’une rénovation. L’espace d’attente fait peau neuve et voit sa sécurité améliorée grâce au renforcement du système de vidéoprotection.

Le réaménagement est englobé dans l’opération du renforcement de l’Etoile ferroviaire lyonnaise.

Depuis la fermeture temporaire du guichet, intervenue le 14 mars, les voyageurs doivent effectuer leur achat de titre de transport sur l’automate ou sur mobile. Ni l’accès aux deux voies actuelles ni les circulations de trains ne sont perturbés.

Enfin, les trémies couvertes et le quai central seront refaits. Pour les finitions, on notera de nouveaux abris voyageurs, des revêtements et des bandes d’éveil à la vigilance au sol.

Vénissieux, élément clé de l’Étoile ferroviaire lyonnaise

« C’est très bien, que la gare soit rénovée, estime Madani, un usager occasionnel de la ligne TER Lyon-Bourgoin-Grenoble. Elle en avait besoin. J’espère qu’un jour, il y aura une meilleure cadence, notamment en milieu de journée. Ce train est quand même bien pratique pour arriver rapidement à Perrache ou Jean-Macé. »

Le réaménagement, qui devrait s’achever au dernier trimestre 2022, coûte deux millions d’euros. Le financement est supporté par la Région Auvergne-Rhône-Alpes (54 % du coût global), l’État (26 %) et l’Union européenne (20 %).

Ce chantier entre dans le cadre du projet de renforcement de l’Étoile ferroviaire lyonnaise, réseau très dense sur lequel circule chaque jour 1 200 trains. La première phase de ce programme multipartenarial, lancée en 2015, comprend 32 opérations à réaliser d’ici 2025, pour un coût total de 310 millions d’euros. Objectif : fluidifier le trafic et améliorer la qualité de service au cœur du nœud lyonnais.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Jacquemont celine

    4 novembre 2022 à 6 h 13 min

    Bonjour

    j’espère qu’ils ont prévu un acces pourles personnes à mobilité réduite dans cet ERP suite aux travaux conformément à la LOI n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

  2. Poulette

    31 mai 2022 à 21 h 31 min

    Pas d’escalator prévu madame malheureusement…

  3. Coulon

    11 mai 2022 à 8 h 35 min

    Tellement heureuse de voir un Escalator

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Dès le second semestre 2022, l'ex-cité cheminote servira de point de chute à des activités en lien avec l'agriculture urbaine, la formation et le...

Actus

Suite à un appel à la grève pour ce mercredi 9 février, le réseau de transport en commun lyonnais va être très touché par...

Actus

Toute personne souhaitant se faire dépister pourra le faire. Pour l’instant, seul le métro D est concerné mais très rapidement les autres lignes du...

Actus

Lors du conseil municipal du 17 juin, la contribution de Vénissieux au débat sur l’aménagement du futur noeud ferroviaire lyonnais a été adoptée à...

Actus

Mais pourquoi n'est-il toujours pas réparé ? Les réponses du directeur technique de Keolis Lyon, en charge du dossier.