Arrêtés anti-expulsions : Michèle Picard de nouveau au tribunal le 17 août

Après la suspension, le 15 juillet, de ses arrêtés contre les saisies mobilières et les coupures de fluides, le maire de Vénissieux défendra mardi prochain son texte interdisant les expulsions locatives sans solution de relogement.
Le 13 juillet dernier, une quarantaine de personnes s’étaient déjà rassemblées devant le tribunal administratif de Lyon pour venir soutenir Michèle Picard dans son combat pour une vie digne.

C’était attendu. Comme il l’avait déjà fait pour les arrêtés empêchant sur le territoire vénissian les saisies mobilières et les coupures d’énergie et d’eau, le Préfet a saisi le tribunal administratif de Lyon pour demander cette fois la suspension de l’arrêté du maire interdisant les expulsions locatives sans solution de relogement.

L’audience en référé aura lieu mardi 17 août à 14 heures. Michèle Picard appelle à un rassemblement à 13h45 sur place (184, rue Duguesclin, Lyon 3e), « pour poursuivre le combat et défendre plus que jamais le droit à une vie digne pour tous ».

Le 13 juillet dernier, avant l’audience d’examen des deux premiers arrêtés, une quarantaine de personnes étaient venues apporter leur soutien au maire de Vénissieux. Lequel avait rappelé sa détermination à « continuer à [se] battre pour que les droits fondamentaux inscrits dans notre Constitution soient respectés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *