Clap de fin de saison pour hand, basket et rugby

Il faudra attendre la prochaine saison pour voir de nouveau les rugbymen, basketteurs et handballeurs vénissians en action.

Les fédérations concernées ont, tour à tour, pris la décision de tirer le rideau sur les compétitions amateurs. Elles ont réuni en visioconférence leur bureau fédéral et annoncé qu’elles mettaient un terme définitif à leurs différents championnats amateurs, en raison de la pandémie. Les championnats élite restent en attente d’une décision similaire ou pas.

Ces instances ont en substance adopté le même communiqué : “Ayant toujours eu pour objectif de préserver la santé de nos licenciés, nous avons pris la décision d’arrêter l’ensemble de nos championnats départementaux, régionaux et nationaux, ainsi que les coupes pour la saison en cours.”

À l’ALVP basket, Christine Thiebault, la présidente, n’est pas vraiment surprise de cette décision : “Depuis quelques semaines, plus personne ne s’entraîne, les séances collectives étant interdites, c’est une sage décision. Les féminines évoluant en Nationale 3, classées avant-dernières, étaient sous le coup d’une relégation. Tout comme l’équipe masculine, lanterne rouge de la Régionale 2.” Mais heureusement, la fédération envisage de ne décerner ni titre de champion, ni accession, ni relégation, à part quelques cas exceptionnels. “Nos équipes devraient donc être maintenues, espère la présidente, on attend le rendu définitif officiel.”

Au VHB, cette décision n’a nullement contrarié Olivier Odisio, l’entraîneur de hand de la Nationale 2. “Ce confinement a déréglé les habitudes des sportifs, et on ne sait pas encore, à l’heure actuelle, quand la situation reviendra à la normale. Sur le plan sportif, nous étions 3e ex aequo, nous ne risquions rien, ni accession ni rétrogradation. Notre seconde équipe sera-t-elle autorisée à accéder à la Nationale 3 ? On verra. On va attendra le retour à la normale pour nous réunir afin de préparer la saison prochaine. D’ores et déjà trois ou quatre handballeurs ne feront plus partie de notre effectif, soit par choix, soit par obligation. Ainsi notre gardien de but, Luka Calic, qui doit prendre part à une formation professionnelle de six mois, à l’étranger. On a donc un nouveau groupe à constituer.”

Au rugby, c’est l’attente. Coincée en fin de tableau de la 1re série, l’USV se maintiendra-t-elle ? Même en cas de rétrogradation, rien n’est figé. En effet, chaque année des repêchages rythment les fins et début de saison au niveau District. “On attend la décision du comité de rugby”, avance sans vouloir anticiper Ahmed Elkasbaji, un des responsables de l’école de rugby de Vénissieux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *