Élections municipales et métropolitaines : un double scrutin inédit

Les 15 et 22 mars, les électeurs devront glisser deux bulletins dans deux urnes distinctes : l’un pour les municipales, l’autre pour les métropolitaines. Un double scrutin inédit expliqué en 10 questions.

Quand auront lieu les élections ?
Les élections municipales et métropolitaines se dérouleront les mêmes jours : le premier tour aura lieu le dimanche 15 mars 2020 et le second tour le 22 mars, une semaine plus tard.

Qui doit-on élire ?
Aux élections municipales, les électeurs vont voter pour une liste de conseillers municipaux, qui éliront ensuite le maire parmi eux. À Vénissieux, ils seront 49 à siéger au conseil municipal, pendant six ans.
Aux élections métropolitaines, il s’agit de désigner pour un mandat de six ans également les 150 membres du conseil de la Métropole de Lyon qui éliront le président 26 mars. Ce scrutin se tient dans les 14 circonscriptions du Grand Lyon.

Dans quelle circonscription métropolitaine se trouve Vénissieux ?
La circonscription « Portes du sud » comprend les communes de Vénissieux, Saint-Fons, Feyzin, Corbas, Solaize. Elle enverra 11 conseillers au conseil de Métropole. Les circonscriptions métropolitaines ont été découpées globalement sur des critères démographiques. La circonscription Val de Saône regroupe 25 communes, tandis que Villeurbanne est une circonscription à elle seule et que Lyon est divisée en six circonscriptions.

Pourquoi deux scrutins ?
Pour la première fois, les conseillers métropolitains seront élus au suffrage universel direct, dans un scrutin séparé des élections municipales. C’est une particularité unique en France, une nouvelle spécialité lyonnaise… Lors des scrutins précédents, les candidats au conseil communautaire de la Courly puis du Grand Lyon étaient issus du conseil municipal, ce qui garantissait un « ancrage communal » à la collectivité territoriale. Depuis le 1er janvier 2015, ce n’est plus le cas, les listes aux élections municipales et métropolitaines sont désormais distinctes, même si elles ont des candidats en commun. Certaines communes pourraient ne plus avoir de représentants à la Métropole.

Quelles différences entre communes et métropole ?
Ce sont des collectivités différentes qui n’ont pas les mêmes compétences, même si elles collaborent sur de nombreux sujets. Par exemple, les mairies gèrent les écoles maternelles et élémentaires, les bibliothèques, la police municipale, la délivrance des permis de construire, les parcs et jardins, les crèches… De son côté, la Métropole a notamment la responsabilité de l’aménagement du territoire, des transports, des réseaux d’énergie, de la collecte des déchets, de l’entretien des routes, de la sécurité civile (pompiers), des collèges, du tourisme…

Le maire peut-il devenir président de la Métropole ?
Non. La loi précise que la fonction de président de Métropole ne peut pas être cumulée avec la présidence d’un autre exécutif local (commune, conseil départemental ou régional…). De même, un agent salarié de la Métropole de Lyon ne peut pas être conseiller métropolitain. Un député ne peut pas non plus être président ou vice-président de la Métropole, ni même maire ou adjoint au maire.

Qui peut voter ?
Tous les habitants inscrits sur les listes électorales de leur commune, âgés d’au moins 18 ans la veille du scrutin, de nationalité française, jouissant de leurs droits civiques et politiques. Les ressortissants de l’Union européenne pourront voter pour les municipales, mais pas pour les métropolitaines. Pour voter, il faudra présenter une pièce d’identité (carte d’identité, passeport ou permis de conduire) et votre carte d’électeur (facultative, mais c’est plus pratique de l’avoir !).

Où voter ?
Les deux scrutins se tiendront dans le même bureau de vote (celui qui est indiqué sur votre carte d’électeur), mais chacun aura sa propre liste d’émargement, des bulletins de couleurs différentes et une urne spécifique. À Vénissieux, les 29 bureaux de vote habituels seront ouverts de 8 heures à 19 heures.

Quel est le type de scrutin ?
Un scrutin « proportionnel de liste à deux tours avec prime majoritaire accordée à la liste arrivée en tête ». Au premier tour : soit une liste obtient la majorité absolue (plus de 50 % des suffrages exprimés) et elle remporte la majorité des sièges à pourvoir (les sièges restants étant répartis à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5 % des voix) ; soit il n’y a pas de majorité absolue et les listes qui recueillent plus de 10 % des suffrages exprimés sont autorisées à se maintenir au second tour. Elles peuvent connaître des modifications puisque les listes ayant obtenu au moins 5 % peuvent fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10 %.
Au second tour : la liste arrivée en tête obtient la moitié des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis de manière proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5 % (y compris celle arrivée en tête).
Les listes doivent être composées à parité, avec autant de femmes que d’hommes et une alternance entre candidats.

Comment savoir si vous êtes inscrit sur les listes électorales ?
Rendez-vous sur service-public.fr, dans la rubrique « citoyenneté ». En indiquant votre nom, votre date de naissance et votre commune, le moteur de recherche vous renseignera sur votre inscription et vous donnera votre numéro de bureau de vote.


LES CANDIDATS AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES (VÉNISSIEUX) ET MÉTROPOLITAINES (PORTES DU SUD) DANS L’ORDRE DU TIRAGE AU SORT EFFECTUÉ EN PRÉFECTURE

Municipales

– Pascal Dureau – « Vénissieux demain »

– Christophe Girard –  « La république partout pour tous »

– Sandrine Perrier – « Pour Vénissieux écologique et solidaire »

– Damien Monchau – « Le Rassemblement vénissian »

– Michèle Picard – « Les Vénissians rassemblés pour une ville humaine solidaire et citoyenne »

– Marie-Christine Seemann – « Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs »

– Yves Blein – « Nous, Vénissieux ! »

– Yalcin Ayvali – « Tous ensemble pour l’avenir de Vénissieux avec l’UCIV »

Métropolitaines

– Yalcin Ayvali – « UCIV Métropole »

– Saliha Mertani – « 100 % Citoyens »

– Farid Omeir – « Agir pour ne plus subir »

– Michèle Picard – « Pour une Métropole des communes et des citoyens, la gauche rassemblée »

– Yves Blein – « Nous, la Métropole ! Avec Yves Blein »

– Damien Monchau – « La Métropole du bons sens »

– Pierre Athanaze – « Maintenant la Métropole pour nous. Les écologistes avec Bruno Bernard »

– Nathalie Frier – « Un temps d’avance avec Gérard Collomb »

– Jean-Noël Dudukdjian – « Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs »

– Christophe Girard – « Pour une métropole juste »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *