Maternelle Jules-Guesde : nature et graphisme

À la maternelle Jules-Guesde, quatre classes de grande section, représentant une cinquantaine d’enfants, ont participé avec le plasticien Azzouz Seffari à la composition de grandes fresques sur le bâtiment extérieur et à tout un travail d’approche exposé à l’intérieur.

« Ils ont commencé en novembre, expliquaient les quatre maîtresses — Mesdames Cransac, Buffet, Chapon et Bernard — et, à raison de 8 à 10 séances, se sont essayés à différentes techniques : le crayon, la peinture, l’encre, le volume, le plâtre, etc. Le thème était la nature et le graphisme. »

Également enseignant aux ateliers municipaux Henri-Matisse, Azzouz précise que les enfants ont tout fait « à 100% » : « Ils se sont emparés des peintures, des pinceaux, et me demandaient : c’est ça ? Je leur disais de continuer et, vraiment, ils m’ont bluffé. Tout ce que vous voyez, c’est eux. »

Pour se préparer aux fresques extérieures, les enfants ont d’abord travaillé le geste et le graphisme à la peinture, à l’encre, en mélangeant les couleurs primaires et en prenant soin de remplir tous les blancs. Ils ont ainsi représenté des feuilles, des éléments de la nature et ont façonné des montagnes à l’aide de bandes de journaux qu’ils ont collées, puis enduites de vernis et de plâtre.

Ce 6 février, jour du vernissage, ils ont pris soin d’indiquer à leurs parents comment se rendre à la salle d’expo en fléchant le chemin avec de petits cailloux. Et lorsqu’on demande aux jeunes artistes s’ils ont aimé les conseils d’Azzouz, le oui est unanime. Une petite fille ajoute même, montrant combien elle a acquis le sens du détail : « Azzouz, il a un chapeau. Pourtant, c’est pas l’été. »

Signalons encore qu’Azzouz Seffari vient d’achever un autre travail avec une classe de CP de l’école Pasteur, Incidence du temps sur une œuvre, qui restera installée quinze jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *