Au conseil municipal, Pacte métropolitain, logement social et ouragan

Rentrée studieuse pour l’assemblée communale, qui a débattu de nombreux sujets lors du conseil du 9 octobre.

Le conseil s’est d’abord prononcé sur le Pacte de cohérence métropolitain. Ce document répartit les compétences entre chaque commune et le Grand Lyon. Lors de la mise en place du pacte, en 2015, la Ville de Vénissieux avait bataillé contre un processus accusé de porter atteinte à la souveraineté des communes. « Cette bataille a eu des effets positifs, estime Marie-Christine Burricand pour le groupe communiste, notamment en ce qui concerne les compétences articulées ».

En 2017, la commune a retenu six propositions d’actions proposées par le Pacte. « Je ne m’oppose plus à la mutualisation des compétences, à partir du moment où elle apporte un plus aux habitants », a expliqué le maire, Michèle Picard. Qui a toutefois regretté « des propositions qui manquent d’ambition et de souffle », et le rejet par la Métropole de la poursuite de la gestion locale du réseau de chaleur vénissian.

Tout en approuvant le contrat proposé et les modifications demandées à la Métropole, les élus socialistes et apparentés du groupe « Ensemble pour Vénissieux » ont dénoncé une « perte de temps et d’énergie à tenter de ré-écrire le Pacte de cohérence à la sauce vénissiane », et reproché à la majorité un manque de concertation avec l’ensemble du conseil. « Pour notre soulagement, la Métropole a refusé de vous laisser la main sur la gestion de la chaufferie urbaine, cela nous pousse à voter favorablement ce rapport », a expliqué quant à lui Christophe Girard (divers droite). Les dispositions du contrat de cohérence métropolitain ont donc été approuvées à la majorité du conseil. Les groupes UDI et FN se sont abstenus.

Solidarité avec les victimes d’Irma
Le conseil municipal a voté à l’unanimité une subvention exceptionnelle de 15 000 euros, répartie à parts égales entre la Fondation de France et le Secours populaire français. Un soutien à leur action en faveur des victimes de l’ouragan Irma qui a dévasté les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy le 6 septembre dernier. « Malgré la crise, ne cédons pas sur le principe de solidarité, qui nous rapproche et nous rassemble », a commenté Michèle Picard.

Un appel solennel sur le logement social
Le conseil a adopté un vœu présenté par l’ensemble des groupes de la majorité municipale. Cet « appel solennel au président de la République » estime que la réforme du logement social annoncée par le gouvernement « sera un désastre pour les cinq millions de locataires, l’ensemble des bailleurs sociaux et l’économie de la construction. Elle remet en cause le modèle républicain du logement public et son rôle essentiel pour la cohésion nationale. » La réforme prévoit une baisse des aides personnalisées au logement, « compensée » par une baisse de loyer. « Cette baisse de ressources de l’ordre de 1,5 milliard d’euros, imposera de très fortes baisses des dépenses consacrées à l’entretien courant et à la proximité, et réduira les capacités d’investissement dans la production de logements neufs. » À Vénissieux, elle pourrait « remettre en cause la rénovation urbaine de La Darnaise, du Couloud, de Monmousseau ». Vénissieux demande donc « le rétablissement du montant des APL et la tenue d’un Grenelle du logement ».

L’opposition de droite éclatée
Entamée en juin, la recomposition du groupe d’opposition « Rassemblement pour Vénissieux » (droite, divers droite, centre), autrefois mené par Christophe Girard, se poursuit. Après Maurice Iacovella et Houria Taguine partis constituer un groupe UDI, Hidaya Said et Nasser Djaidja annoncent la création de « Vénissieux avant tout », tandis que Saliha Mertani constitue à elle seule le groupe « Vénissieux respect d’avenir ». Ces deux nouvelles formations souhaitent être « une opposition constructive », pouvant soutenir à l’occasion certains projets de la majorité municipale. Le groupe « Pour la victoire du bon sens à Vénissieux » rassemble Christophe Girard, Marie-Danielle Bruyère et Frédéric Passot.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *