Orientations budgétaires 2018 : les réactions

Retrouvez les réactions à l’examen des orientations budgétaires 2018 : Serge Truscello (communistes et républicains) et Idir Boumertit (PG – France insoumise) pour la majorité ; Maurice Iacovella (UDI), Pascal Dureau (socialistes et républicains), David Ingles (Front national) pour l’opposition.

Lire la suite

Au conseil municipal, Pacte métropolitain, logement social et ouragan

Rentrée studieuse pour l’assemblée communale, qui a débattu de nombreux sujets lors du conseil du 9 octobre. Les élus ont notamment adopté un vœu pour lancer “un appel solennel au président de la République contre la réforme du logement”.

Lire la suite

Vénissieux, partie civile contre le rappeur Elams

Le tournage non autorisé d’un clip à La Darnaise début février, avait dégénéré en violences et dégradations. Le conseil municipal du 15 mai a décidé à l’unanimité de se porter partie civile dans la procédure judiciaire engagée contre le rappeur Elams.

Lire la suite

La Ville adresse dix propositions et deux souhaits à la Métropole

Les 59 communes de la Métropole devaient se positionner sur 21 domaines pouvant faire l’objet d’une délégation ou d’une compétence partagée dans le cadre du Pacte de cohérence. Vénissieux en a retenu dix. Et souhaite en conserver deux autres qui n’étaient pas proposées : les gestions du réseau de chaleur et du service d’hygiène et de santé.

Lire la suite

Au conseil municipal, la droite et le FN polémiquent sur la création d’une rue Guy-Fischer

La droite et le Front national ont contesté lundi soir le choix de dénommer “rue Guy-Fischer” la nouvelle voie qui sera créée dans le prolongement de la rue Romain-Rolland où se construit le groupe scolaire Flora-Tristan, suscitant l’indignation des autres élus.

Lire la suite

Budget 2016 : l’austérité est bien là !

La Ville était parvenue jusqu’à présent à contenir les effets du plan d’austérité imposé par l’État. Mais le budget 2016, dont les orientations ont été débattues le 7 décembre, devrait marquer un tournant. Pour ne pas hypothéquer l’avenir, la municipalité doit trouver 11 millions d’euros sur les quatre prochaines années. Au programme : des économies mais aussi une hausse de 5 % des impôts locaux, après quatre ans de pause fiscale.

Lire la suite