Journées du Patrimoine : hier, aujourd’hui et déjà demain

Capture fresque
Deux fresques réalisées à la Darnaise dans le cadre du projet Mosaïque urbaines seront inaugurées19 septembre à 14 heures,

 

« En découvrant l’architecture d’aujourd’hui, explique la ministre de la Culture Fleur Pellerin dans l’éditorial écrit à l’occasion des 32e Journées européennes du Patrimoine, vous visitez le patrimoine de demain. »
Cette option contemporaine du Patrimoine édition 2015, encore sous-titrée « Le XXIe siècle, une histoire d’avenir », est parfaitement résumée dans le document qui accompagne la manifestation à Vénissieux : « La ville, dont les racines remontent à l’Antiquité, souhaite (…) valoriser et faire mieux connaître son patrimoine, ses œuvres et son architecture d’aujourd’hui, tout en continuant à se tourner résolument vers demain. »

À travers la balade urbaine qu’elle organise, la commune va insister sur trois anniversaires : les quatre-vingts ans de la Maison du peuple, les quarante ans de l’hôtel de ville et les trente ans du Théâtre de Vénissieux.
Côté théâtre, justement, les syndicats ont peaufiné la soirée du 18 septembre qui ouvrira les festivités. Le lendemain, la compagnie du Théâtre Exalté, en résidence dans les lieux, a préparé quatre-vingts portraits pour souffler autant de bougies. En soirée, la direction de la scène régionale a concocté, avec la complicité de la Premiata Sound System, un bal populaire à faire pâlir d’envie les fameuses guinguettes associées au Front Populaire.
En parallèle, les centres sociaux de Vénissieux (Parilly, Moulin-à-Vent et Minguettes) se sont unis à l’association Viniciacum pour une visite originale tandis que les membres de Viniciacum connaissent tellement bien l’ancien cimetière et l’église de Parilly qu’ils ne résistent pas à l’envie de partager leurs passions avec le public.

Les trois coups

C’est donc le 18 septembre, dans cette Maison du peuple reconvertie en théâtre, que seront donnés les trois coups de cette 32e édition. Dès 18 heures, on pourra visiter une exposition nationale sur la CGT. Secrétaire général de l’union locale, François Marques remarque qu’à la série d’anniversaires précédemment cités, on peut en rajouter deux autres : « La CGT célèbre ses 120 ans et l’union locale CGT a été créée en 1935. »

À 20 heures, la projection du film de Gilles Perret « Les jours heureux », sur la création du Conseil national de la Résistance (CNR) et ses avancées, sera suivie d’un débat sur la Sécurité sociale —créée en 1945—, en présence d’Alain Jury (administrateur de la Sécurité sociale), Charles Ramain (président de l’Institut d’histoire sociale CGT du Rhône), Daniel Souvignet (président de la Bourse du travail de Vénissieux) et François Marques. La soirée s’achèvera vers 22 heures par « un moment de convivialité dans la tradition syndicale ».

Le 19 septembre à 14 heures, l’inauguration des deux fresques réalisées dans le cadre du projet Mosaïque urbaine, mené par l’association Bizarre !, mettra en avant non seulement le travail des deux artistes Eva et Cyril, regroupés sous le nom d’EvazéSir, mais aussi celui des habitants de la tour de La Darnaise du 65, boulevard Lénine.
Le rendez-vous est ensuite fixé à 15 heures devant l’Institut Bioforce pour une balade urbaine qui pourra se faire à pied pour les plus courageux, en tram ou en vélo avec l’association Janus. La promenade mènera au cinéma Gérard-Philipe, sur le toit duquel on peut admirer une sculpture de Bachir Hadji, puis à l’école de musique Jean-Wiéner. De là, on se rendra à la médiathèque Lucie-Aubrac et à l’hôtel de ville. Après la traversée du centre historique, la balade s’achèvera au Théâtre de Vénissieux.

Pendant ce temps au Théâtre de Vénissieux…

Les curieux qui seront venus dès le début de l’après-midi au théâtre pourront en profiter pour se rendre à l’espace arts plastiques Madeleine-Lambert où l’exposition de Bertille Bak sera visible de 14h30 à 19 heures. « Figures imposées », c’est son titre, est en résonance avec la Biennale de l’art contemporain, qui ouvre ses portes ce jeudi 10 septembre.
Une autre expo, complètement différente, sera à voir dans les locaux du théâtre de 15 à 19 heures. Il s’agit de « 80 ans, 80 portraits », conçue et réalisée par le Théâtre Exalté (lire p 7).
À partir de 19 heures, alors que les promeneurs de la balade urbaine seront déjà arrivés, une petite restauration/buvette sera proposée par la CGT, dans l’attente du bal populaire.
Lequel démarrera à 20h30, avec la Premiata Sound System.

Le Théâtre de Vénissieux profitera de ces Journées du Patrimoine pour lancer sa saison 2015/2016. Le spectacle suivant, « Liaison Carbone », sera proposé le 25 septembre à 20 heures par une compagnie de Reims, Les Objets Volants. Jonglage avec des objets qui se métamorphosent en tableaux vivants, humour et poésie seront destinés à tous les publics, à partir de 6 ans.
Nouvelle de dernière minute : le concert très attendu des Dakh Daughters Band, sorte de cabaret musical complètement déjanté et prévu au Théâtre de Vénissieux le 9 octobre, vient d’être reporté au 26 janvier à 20h30. « Il faudra donc patienter, nous explique la direction du théâtre, pour découvrir ces rockeuses ukrainiennes survoltées qui ont fait un tabac en Avignon cet été ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *