Attentats : M. Picard dit sa colère mais appelle à « ne pas céder à la haine et aux amalgames »

Le maire de Vénissieux a réagi ce vendredi aux attentats perpétrés ce matin dans une usine de gaz industriels classée Seveso, à Saint-Quentin-Fallavier (faisant un mort et plusieurs blessés) et en Tunisie, où l’on dénombre actuellement près de trente morts.

« Je voudrais en tout premier lieu, adresser toute ma solidarité et ma peine aux familles des victimes, écrit Michèle Picard.

« J’ai un sentiment de colère et d’incompréhension car les frontières de l’horreur ont été repoussées une nouvelle fois à Saint-Quentin-Fallavier mais aussi à Sousse en Tunisie.

« Nous sommes choqués par l’ignominie de ces actes barbares, de ce déchaînement de haine et de violence intolérable. Les auteurs de ces attentats devront répondre de leurs actes devant la justice.

« Face à ces épreuves, nous devons rester unis, intelligents et clairvoyants pour ne pas céder à la haine et aux amalgames. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *