Les réactions après le second tour

Michèle Picard – liste “Rassembler les Vénissians, tenir le cap à gauche”

« Je remercie très chaleureusement les électeurs qui viennent de faire gagner notre liste « Avec Michèle Picard, Rassembler les Vénissians, Tenir le cap à gauche ». Ils ont fait preuve de résistance et de ténacité, dans un contexte de désinformation et de mensonges sans précédent.
« Au nom de notre équipe, qui devient ou plutôt redevient votre majorité municipale, je tiens à dire à chacun de vous : vous avez grandi l’image de notre ville, quand beaucoup ne cherchent qu’à la salir, vous avez montré votre attachement à l’exercice démocratique, au respect de ses règles, à l’honnêteté, quand la droite locale se croit tout permis au point de bafouer le vote populaire des Vénissians.
« La victoire de ce soir n’est pas une revanche, c’est le sentiment de justice qui domine, justice des électeurs, justice de la démocratie, justice d’une élection que les Vénissians n’ont jamais voulu se faire voler. Ceux qui ont tablé sur le pourrissement des élections municipales à Vénissieux ont reçu une réponse ferme et cinglante. Les habitants veulent une majorité et une politique de gauche, sincère et authentique, à l’écoute de leurs besoins, de leurs aspirations, à la hauteur de la crise qui les frappe très durement.
« Les petits calculs politiciens de la droite sarkozyste de Christophe Girard ont fait perdre du temps, beaucoup de temps à Vénissieux et aux Vénissians. Je peux vous certifier que notre majorité municipale va redoubler d’effort et reprendre sa marche en avant pour appliquer le contrat communal déjà légitimé en 2014, pour servir l’intérêt général et les services publics de proximité, pour défendre le pacte Républicain. »

Damien Monchau – liste “Vénissieux Bleu Marine”

« Le recul de ma liste par rapport au premier tour s’explique par des attaques malveillantes qui ont été dirigées à mon encontre afin de m’écarter du débat démocratique. Mais n’ayant rien à me reprocher, j’ai continué et je continuerai à défendre mon honneur. Le 3e round se jouera devant les tribunaux. Je me défendrai, je rétablirai mon honneur et je ferai en sorte que les personnes qui m’ont attaqué de façon aussi injuste et qui ont sali mon nom se voient dans l’obligation d’accepter leurs torts et de les réparer. »

Christophe Girard – liste “Je vote le bon sens”

« Certes je n’ai pas gagné, mais il n’y a pas de victoire de la démocratie ce soir. Je suis fier d’avoir une équipe qui s’est battue pour les Vénissians. Hurler victoire quand vous avez une abstention de 65 %, ça ne me semble pas très sérieux. Sur le nombre d’inscrits, on se rend compte qu’une poignée de Vénissians décide pour l’ensemble des Vénissians.
« Sur les prétendus incidents dans les bureaux de vote, nous avions simplement demandé de la transparence. Cette transparence a déclenché une hystérie des présidents de bureaux de vote. Face au blocage de la part des communistes, on s’est dit qu’il y avait peut-être anguille sous roche, donc je ne crois pas que l’on ait fait quelque chose d’extrêmement grave en demandant simplement la transparence sur le nombre d’enveloppes.
« Quant à l’éventualité de déposer un nouveau recours concernant les faux candidats FN, je prends 48 heures de délai pour pouvoir peser ma décision, je ne veux pas précipiter les choses. »

Raphaël Debû, secrétaire départemental du PCF

“Au terme d’une campagne houleuse, la liste rassemblée autour du Parti communiste français sort élargie et renforcée par ce retour aux urnes. (…) C’est une défaite cinglante pour Christophe Girard qui, après avoir réclamé l’annulation de l’élection de l’année dernière, en réclamant les voix de l’extrême droite, se voit à nouveau désavoué par les Vénissians. Malgré de nouvelles tentatives de déstabilisation, des tentatives d’alliances avec le PS, puis avec le FN, Christophe Girard doit se rendre à l’évidence. Les citoyens de Vénissieux sont encore et toujours attachés aux valeurs de progrès et de solidarité et ont massivement rejeté le programme conservateur proposé par la liste de la droite unie. C’est une défaite encore plus marquée pour le “candidat de la métropole”, Lofti Ben Khelifa…”

Parti de gauche du Rhône

“Dans un contexte national politique et médiatique agité, la ville de Vénissieux a su tenir le cap à gauche pour faire face à l’austérité et mener à bien les projets engagés. Ces projets vont se poursuivre avec efficacité, compétence et résultats dans l’intérêt des Vénissians.
« Notre liste commune réussit aussi, contre toute attente, à renforcer sa présence avec 6 élus métropolitains, alors qu’elle n’en comptait que 5 en 2014. Les 4 élus municipaux du Parti de gauche, ainsi que son nouveau conseiller métropolitain mettront toute leur énergie et leur détermination pour remplir à bien le mandat et le contrat que les Vénissians ont confirmé ce soir.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *