Familles à énergie positive, saison 5

DSC04452

 

La performance réalisée l’an dernier par l’équipe vénissiane des Ecovigones sera difficile à rééditer : 37 % de baisse globale  sur les consommations d’eau, d’eau chaude sanitaire, de gaz et d’électricité ! Soit une économie de plusieurs centaines d’euros par foyer. Ce qui avait permis aux Ecovigones de finir sur la plus haute marche du podium du défi Familles à énergie positive, organisé depuis 2010 dans la région Rhône-Alpes.

La capitaine de l’équipe, Sandrine Bustos-Perrier, a néanmoins décidé de relever à nouveau le défi. Derrière elle, cinq familles habitant Parilly et quatre familles de Saint-Fons se sont engagées. “L’objectif n’est pas la victoire, c’est même secondaire. Ce que l’on veut, c’est au minimum maintenir ce que l’on a mis en place l’an dernier. Si on arrive encore à progresser, tant mieux. Mais le but est d’abord de transmettre et de partager cette conviction que l’on peut agir pour l’environnement, en participant à la diminution des gaz à effet de serre, tout en réalisant des économies appréciables. Et tout cela avec des gestes simples.”

Simple comme limiter à 5 minutes le temps passé sous la douche, installer des embouts réducteurs de débit sur les robinets, débrancher complètement les appareils électriques ou mettre en place des prises coupe-veille, privilégier l’usage du lave-vaisselle plutôt que de faire la vaisselle à la main, choisir un éclairage moins gourmand… Mis bout à bout, ces petits gestes de la vie quotidienne peuvent former des économies substantielles.
“Pour prendre mon exemple personnel, cela s’est traduit par 30 euros sur l’électricité, 180 euros sur l’eau chaude sanitaire et 110 euros sur l’eau froide, indique Sandrine Bustos-Perrier. C’est quand même motivant”.

La capitaine a toutefois du mal à enrôler de nouveaux candidats. “En dehors des mamans de l’école maternelle de Parilly que je fréquente quotidiennement, il est vrai qu’on ne progresse pas vraiment. C’est dommage car à Vénissieux on compte beaucoup de familles populaires, qui auraient tout intérêt sur le plan financier à adopter ces bonnes habitudes. Je pense que c’est une question de temps et de volontarisme.”

Un volontarisme à l’œuvre à la Darnaise, où Bioforce et le bailleur GrandLyon Habitat vont accompagner plusieurs familles du quartier, et constituer ainsi une seconde équipe vénissiane.
Il n’est pas trop tard pour les rejoindre. Qu’il s’agisse de représenter votre quartier, votre copropriété, votre immeuble, il suffit de constituer une équipe de quelques familles pour se lancer. Les inscriptions sont encore ouvertes sur le site rhone.familles-a-energie-positive.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *