Recueillement en mémoire du policier tué

_DSC7839

 

Le grand hall d’accueil de la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville de Vénissieux était archi-plein en ce début d’après-midi, pour le moment de solidarité et de recueillement décidé par le maire, après la mort, hier soir, d’un jeune policier municipal, lors d’une course-poursuite avec une voiture roulant à vive allure.

“Mourir à 30 ans ce n’est pas tolérable quelles que soient les circonstances. Mais mourir à 30 ans à cause de la conduite irresponsable de certains est abominable”, a déclaré Michèle Picard, la voix nouée par l’émotion.

Hormis le personnel municipal venu en masse, on notait la présence de nombreux policiers en uniformes, tant de la police nationale que des municipales des villes de l’agglomération : Lyon, Saint-Priest, Rillieux, Corbas, Villeurbanne…

“Nous oublions souvent que les policiers municipaux sont en première ligne, soulignait le maire. Ils remplissent des missions à risque, au service de la population et de l’intérêt général. Ces événements dramatiques nous rappellent cruellement le danger de leur métier.”

Un soutien psychologique a été proposé aux agents, en particulier à ceux de la Direction unique prévention sécurité (DUPS) à laquelle est rattachée la police municipale. Michèle Picard a précisé qu’elle rencontrera la famille du défunt dans la soirée pour décider éventuellement d’une nouvelle initiative de solidarité et de recueillement.

Le policier décédé mercredi soir était en poste depuis 2008. Il faisait partie de l’équipe de nuit. Il était accompagné d’un collègue d’une cinquantaine d’années, gravement blessé dans l’accident mais dont le diagnostic vital n’est pas engagé.

Aux environs de 23 heures, mercredi, l’équipage vénissian avait pris en chasse une voiture roulant à vive allure et qui refusait d’obtempérer. La course-poursuite s’est achevée tragiquement à Saint-Priest, route de Lyon. Selon les premiers éléments de l’enquête, la voiture des fuyards (une Renault Mégane déclarée volée depuis l’été 2013) aurait violemment percuté le véhicule de la police municipale, le propulsant contre un bus circulant en sens inverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *