Assassinat de Hervé Gourdel : Vénissieux met ses drapeaux en berne durant trois jours

“Effroi, indignation, les mots se bousculent pour qualifier l’innommable. L’émotion se mêle à la colère. L’assassinat de Hervé Gourdel est une abomination, un crime barbare, lâche et cruel. Rien ne pourra jamais justifier un tel acte”, écrit le maire de Vénissieux dans un communiqué rendu public ce vendredi matin.
“Cet assassinat ne doit pas rester impuni, poursuit Michèle Picard. La communauté internationale doit conjuguer tous ses efforts et ses moyens afin que les responsables répondent de leurs agissements. Cette cruauté intolérable n’a pas sa place dans notre société.
Nous devons dire non à tous ceux qui mènent ces croisades de terreur et d’horreur contre l’Humanité.”
Le maire conclut en annonçant que “durant trois jours, les drapeaux de la ville seront en berne pour rendre un dernier hommage à Hervé Gourdel. Je m’associe à la douleur de ses proches et j’adresse mes sincères condoléances à sa famille. Restons debout, unis, dans la République, face à cette menace inhumaine et monstrueuse.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *